Show simple document record

dc.contributor.advisorDelisle, Claude E.fr
dc.contributor.authorGalipeau-Deland, Mélissafr
dc.date.accessioned2015-07-21T20:04:54Z
dc.date.available2015-07-21T20:04:54Z
dc.date.created2012fr
dc.date.issued2012fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/7201
dc.description.abstractLes milieux humides sont des écosystèmes exceptionnels procurant de nombreux biens et services aux êtres humains. Les milieux humides du Saint-Laurent ont subi depuis plusieurs générations de nombreuses pressions anthropiques et font maintenant face à différentes menaces naturelles, dont les changements climatiques et les espèces exotiques envahissantes. C’est pourquoi de nombreuses initiatives de restauration et de protection des milieux humides ont été mises en oeuvre dans ce secteur. Différentes mesures de restauration existent, dont les mesures de compensation dues aux pertes d’habitats fauniques générées lors de la réalisation d’infrastructures anthropiques. C’est ainsi que le ministère des Ressources naturelles et de la Faune et Pêches et Océans Canada ont priorisé le cas de restauration du Marais de Lavaltrie, afin de compenser les pertes d’habitats du poisson, lors de la mise en place du pont de l’autoroute 25. Le Marais de Lavaltrie, un milieu humide comportant une importante frayère en eau calme, a subi différentes pressions anthropiques. L’objectif principal de l’essai consiste à analyser les travaux prévus du projet de restauration et à proposer des aménagements fauniques complémentaires afin d’augmenter la biodiversité du site. Pour ce faire, l’importance des milieux humides a été préalablement démontrée grâce aux biens et services fournis et des exemples de projets de restauration similaires ont été présentés. De plus, le contexte biophysique, social, économique et légal entourant le Marais de Lavaltrie ainsi que les impacts des changements climatiques et anthropiques sur les niveaux d’eau du Saint-Laurent ont été considérés pour suggérer les aménagements les plus appropriés. Des recommandations ont finalement été apportées afin d’améliorer le succès du projet de restauration en mettant en évidence les différents enjeux, dont l’acceptabilité sociale et la pression anthropique et naturelle.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Mélissa Galipeau-Delandfr
dc.subjectMilieux humidesfr
dc.subjectBiens et services écologiquesfr
dc.subjectRestauration des écosystèmesfr
dc.subjectAménagements fauniquesfr
dc.subjectMarais de Lavaltriefr
dc.subjectFleuve Saint-Laurentfr
dc.titleRestauration du marais de lavaltriefr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durablefr
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)fr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Env.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record