Show simple document record

dc.contributor.advisorPelletier, Jean-Pierrefr
dc.contributor.authorFall, Mamadou Laminefr
dc.date.accessioned2015-07-21T20:04:47Z
dc.date.available2015-07-21T20:04:47Z
dc.date.created2011fr
dc.date.issued2011fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/7187
dc.description.abstractL’utilisation massive d’eau pour la fracturation hydraulique et le traitement éventuel des eaux usées sont parmi les raisons sous-jacentes à la divergence d’opinions sur développement de l’industrie du gaz de shale au Québec. L’objectif général de cet essai est de cibler les pratiques de gestion de l’eau lors des phases d’exploration et d’exploitation des shales gazifères. Il a exploré divers modèles nord-américains de gestion de l’eau utilisée dans le procédé de fracturation et recherchait les conditions applicables pour une meilleure gestion au Québec. Suite à l’analyse des avantages et inconvénients des modèles de gestion d’eau du Québec, de la Colombie-Britannique et des États-Unis, quatre recommandations ont été formulées dans le but de bonifier le modèle québécois de gestion d’eau lors de l’exploration et l’exploitation des gaz de shale : Premièrement, c’est de mettre en place des réformes réglementaires donnant plus de pouvoir aux autorités locales dans la gestion d’eau de l’industrie du gaz de shale. Il faudrait modifier ou inclure une disposition, dans la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme, pour permettre aux autorités locales d’élaborer et d’appliquer des règlements qu’elles jugent nécessaires à la protection des ressources en eau. Deuxièmement, d’avoir plus de contrôle sur l’utilisation et le traitement de l’eau. Les besoins en eau de l’industrie doivent être clairement identifiés et inclus dans les plans directeurs de l’eau des OBV. Le traitement des eaux usées doit être effectué par un établissement accrédité ou par une technologie éprouvée et approuvée par le MDDEP. Troisièmement, de favoriser la recherche et l’innovation en mettant en place un fonds dédié à la recherche et l’innovation afin d’améliorer les technologies de traitement des eaux usées et la réduction de la consommation d’eau par l’industrie du gaz de shale. Quatrièmement, d’utiliser un outil proposé dans cet essai, pour bonifier la démarche actuelle d’octrois de permis de prélèvement d’eau. Cet outil constitué par trois critères présentés dans un ordre séquentiel et chacun de ces critères est en relation avec deux variables qui vont déterminer le choix d’une solution préconisée.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Mamadou Lamine Fallfr
dc.subjectGaz de shalefr
dc.subjectDéveloppement durablefr
dc.subjectGestion de l’eaufr
dc.subjectPrélèvement d’eaufr
dc.subjectRécupérationfr
dc.subjectRéutilisationfr
dc.subjectTraitementfr
dc.subjectQuébecfr
dc.subjectColombie-Britanniquefr
dc.subjectÉtats-Unisfr
dc.titleLa problématique associée à l'utilisation de l'eau dans l'exploration et l'exploitation des shales gazifères : quel modèle durable à développer pour le Québec?fr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durablefr
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)fr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Env.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record