Show simple document record

dc.contributor.advisorEtcheverry, Pierrefr
dc.contributor.authorDubé, Rachelfr
dc.date.accessioned2015-07-21T20:04:38Z
dc.date.available2015-07-21T20:04:38Z
dc.date.created2012fr
dc.date.issued2012fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/7168
dc.description.abstractLe biomimétisme se définit comme étant l’étude des oeuvres de la nature afin de les imiter et de les appliquer pour réduire les désastres écologiques induits par l’être humain. Ce concept permettrait, en quelque sorte, de renouer avec le « bon sens » issu de la « recherche et du développement » que la nature effectue depuis plusieurs milliards d’années et qui lui permet de mettre au point des mécanismes efficaces, garants de pérennité, dont l’homme pourrait grandement s’inspirer pour diminuer son empreinte environnementale. En se servant d’un modèle issu de la nature, cet essai propose l’analyse d’une solution plus durable à l’aménagement et au fonctionnement des développements domiciliaires en milieu rural. L’écosystème mature serait le modèle théorique qui répond le mieux aux enjeux (énergie, eau, nourriture, déchets, intégrité du milieu, biodiversité) liés au développement, à l’aménagement, au fonctionnement et la qualité de vie dans les milieux ruraux. Ce modèle a donc été appliqué à l’aménagement de sites, composante essentielle au développement d’un quartier écologique en milieu rural. Certains concepts tels que la capacité de support du milieu, l’hétérogénéité et la connectivité retrouvée au sein de l’environnement sont étudiées respectivement en regard à l’emplacement du site, à la densification des habitations, à la mixité des usages du quartier, à la connectivité au coeur du développement, ainsi qu’à la préservation de l’intégrité du milieu. Cependant, la divergence des besoins des populations, les changements de comportements, la participation et l’engagement, le cadre juridique, normatif et politique, de même que la réalité rurale peuvent limiter l’application de ce concept. Des stratégies sont donc émises pour confronter ces limites potentielles. Puis, des recommandations sont faites en termes de biomimétisme, au niveau des quartiers écologiques et pour l’application du biomimétisme dans l’aménagement et le fonctionnement d’un développement domiciliaire écologique en milieu rural.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Rachel Dubéfr
dc.subjectBiomimétismefr
dc.subjectAménagementfr
dc.subjectDéveloppement domiciliairefr
dc.subjectQuartier écologiquefr
dc.subjectMilieu ruralfr
dc.subject3RVfr
dc.subject3NJfr
dc.subjectCapacité de supportfr
dc.subjectÉcosystème maturefr
dc.subjectChangements de comportementfr
dc.titleApplication du biomimétisme dans l’aménagement et le fonctionnement d’un développement domiciliaire écologique en milieu ruralfr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durablefr
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)fr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Env.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record