Show simple document record

dc.contributor.advisorPelletier, Jean-Pierrefr
dc.contributor.advisorCalmé, Sophiefr
dc.contributor.authorDénommée Patriganni, Laurafr
dc.date.accessioned2015-07-21T20:04:30Z
dc.date.available2015-07-21T20:04:30Z
dc.date.created2011fr
dc.date.issued2011fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/7148
dc.description.abstractLa pêche artisanale est un véritable mode de vie pour des millions d’habitants des pays en développement. Au-delà de la création d’emplois et de l’apport de revenus et de fonds étrangers, elle exerce un rôle capital pour la sécurité alimentaire, le bien-être et le développement social. Toutefois, ces enjeux sont actuellement menacés par de nombreuses pressions anthropiques, tout comme la durabilité des stocks mondiaux de poissons. Face à la crise reliée au déclin des stocks de poissons et à la dégradation des écosystèmes marins côtiers, une multitude d’initiatives en matière de gestion des pêches ont été implantées. Cependant, les changements climatiques menacent la disponibilité, la stabilité, l’accessibilité et l’utilisation des ressources ichthyennes. Une gestion adéquate est requise pour assurer la pérennité de ces ressources, qui ne sont pas inépuisables. C’est dans ce contexte d’imprévisibilité apporté par les changements climatiques que s’inscrit cet essai sur la gestion durable des pêches artisanales. L’objectif principal est d’évaluer si les éléments actuellement utilisés pour la gestion des pêches sont performants dans la conciliation des enjeux socioéconomiques et environnementaux de la pêche artisanale. À l’issu d’une analyse critique des forces et des faiblesses des éléments existants, des pistes de réflexion et des recommandations ont été proposées pour améliorer la durabilité des pêches artisanales. Cet essai a illustré les faiblesses des éléments en ce qui a trait à la conciliation des différents enjeux en raison de l’axe économique sur lequel repose la gestion, de la complexité de la gestion des pêches artisanales et du manque de cohérence des politiques. Les lacunes identifiées résultent de l’absence de volonté politique, des informations limitées, de la participation marginale des pêcheurs artisanaux dans les processus décisionnels et participatifs et du manque de coordination entre les différentes politiques. Plusieurs actions peuvent être envisagées pour améliorer la performance des éléments de gestion et la durabilité des pêches afin de limiter les coûts environnementaux et sociaux de la pêche artisanale en zone côtière. L’adoption d’une approche de cogestion, le renforcement des capacités, la création d’un instrument unique à la gestion des pêches artisanales, des actions d’atténuation et d’adaptation, l’amélioration des pratiques de l’aquaculture et la sensibilisation des différents acteurs sont à considérer.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Laura Dénommée Patrigannifr
dc.subjectPêche artisanalefr
dc.subjectPoissonsfr
dc.subjectPays en développementfr
dc.subjectChangements climatiquesfr
dc.subjectÉléments de gestionfr
dc.subjectÉvaluationfr
dc.subjectÉcosystèmes marins côtiersfr
dc.subjectEaux tropicalesfr
dc.titleÉvaluation de la performance des principaux éléments de gestion dans la durabilité des pêches artisanales des pays en développementfr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durablefr
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)fr
tme.degree.grantotherFaculté des sciencesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Env.fr
tme.degree.nameM.E.I.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record