Show simple document record

dc.contributor.advisorBrullot, Sabrinafr
dc.contributor.authorDavid, Sylvainfr
dc.date.accessioned2015-07-21T20:04:27Z
dc.date.available2015-07-21T20:04:27Z
dc.date.created2011fr
dc.date.issued2011fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/7141
dc.description.abstractL’écologie industrielle est un domaine favorisant l’utilisation rationnelle des ressources, des énergies et des informations, en répliquant au sein de la sphère industrielle, le fonctionnement des écosystèmes naturels. Les acteurs concernés, publics et privés, nécessitent toutefois d’être soutenus dans leurs démarches afin d’adopter un tel comportement. Les aides gérées par les pouvoirs publics sont particulièrement importantes pour mener à ce résultat. L’intensité et la diversité de ces dernières représentent de véritables leviers accompagnant les différents acteurs lors de la mise en place des actions environnementales et plus précisément d’écologie industrielle. Cependant, cette information n’est actuellement ni recensée, ni analysée. Ainsi, l’essai s’inscrit dans le but de répertorier ces leviers afin de connaître s’il existe réellement un soutien public à la mise en place de l’écologie industrielle. Pour délimiter le champ d’investigation, la recherche considère les mécanismes publics de soutiens financiers et institutionnels, mis en place aux échelles européenne, française, suisse et belge. Ce recensement est effectué suite à l’analyse de la répartition des compétences institutionnelles au sein de chaque entité. Il précède à l’élaboration d’un outil d’aide à la décision ainsi que de sa mise en application au sein de SOFIES SA, une société de conseils en environnement. La démarche adoptée afin d’identifier et analyser ces mesures de soutiens amène à émettre plusieurs recommandations. D’une part, la distribution des compétences institutionnelles et les structures fédéralistes ou centralisées des entités sont d’une importance extrême pour la compréhension de la gestion des leviers. D’autre part, l’ensemble des entités soutient fortement l’énergie et le climat au détriment d’autres sphères environnementales. L’écologie industrielle n’est pas explicitement encouragée, mais semble plutôt trouver son support dans des leviers relatifs à la production propre et à l’efficacité énergétique. Une intégration du concept dans ces derniers est ainsi recommandée pour pallier à cette situation. Enfin, la base de données créée nécessite d’être enrichie au fur et à mesure des besoins et permet d’optimiser l’utilisation des fonds publics, les prestations de SOFIES SA et la gestion intégrée de l’environnement.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Sylvain Davidfr
dc.subjectÉcologie industriellefr
dc.subjectMécanismes de soutiens financiers et institutionnelsfr
dc.subjectAutorités publiquesfr
dc.subjectOutil d’aide à la décisionfr
dc.subjectUnion européennefr
dc.subjectFrancefr
dc.subjectBelgiquefr
dc.subjectSuissefr
dc.titleIdentification et analyse des leviers financiers et institutionnels pour la mise en oeuvre de symbioses industriellesfr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durablefr
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)fr
tme.degree.grantotherUniversité Technologique de Troyes (France)fr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Env.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record