Show simple document record

dc.contributor.advisorWilson, Hélènefr
dc.contributor.authorDallaire, Claudiafr
dc.date.accessioned2015-07-21T20:04:25Z
dc.date.available2015-07-21T20:04:25Z
dc.date.created2012fr
dc.date.issued2012fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/7136
dc.description.abstractLa gestion des matières dangereuses résiduelles en entreprise est complexe. Cette gestion doit être réalisée dans un cadre règlementaire très rigoureux et contraignant. De par ses nombreuses activités, Hydro-Québec génère des matières dangereuses résiduelles et se doit de les entreposer et de les gérer convenablement. Le modèle de gestion présentement en place dans l’entreprise est décentralisé et passe par plusieurs étapes. Beaucoup d’intervenants sont impliqués dans cette gestion, occasionnant par le fait même, des anomalies Afin d’optimiser ce processus, les façons de faire doivent être révisées et actualisée en vue de centraliser les opérations vers une même entité et ainsi, réaliser une gestion intégrée des matières dangereuses résiduelles. Le principal objectif de cet essai est de relever les problématiques actuelles au niveau des différentes étapes de récupération des matières dangereuses résiduelles à Hydro-Québec et de proposer des pistes de solutions afin d’en améliorer sa gestion. Ces solutions proposées doivent assurer le maintien de la conformité environnementale de cette activité tout comme l’augmentation de l’efficience de son processus de gestion actuel. Quatre scénarios ont été élaborés et trois d’entre eux analysés afin de faire ressortir un scénario optimal répondant aux principaux objectifs de cet essai. Cette analyse a pris en compte quatre critères soit : l’environnement, l’aspect technique, le volet social et l’économie. Le scénario ayant répondu le mieux à ces critères s’est avéré être une solution de collecte en vrac des matières dangereuses résiduelles. Par ce scénario, il est démontré que des ressources spécialisées d’une seule division prendraient en charge toutes les opérations reliées à la gestion des matières dangereuses résiduelles. Cette gestion ainsi centralisée assurerait une meilleure maîtrise de l'activité et une conformité constante aux exigences légales. Plusieurs pistes d’optimisation s’offrent à ce scénario et il est recommandé de faire un historique réel des matières dangereuses résiduelles collectées dans la première année, afin d’ajuster les visites de sites en fonction des besoins réels.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Claudia Dallairefr
dc.subjectHydro-Québecfr
dc.subjectMatières dangereuses résiduellesfr
dc.subjectRécupérationfr
dc.subjectGestion intégréefr
dc.subjectAnomaliesfr
dc.titleActualisation de la gestion intégrée des zones de récupération des matières dangereuses résiduelles à Hydro-Québecfr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durablefr
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)fr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Env.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record