Show simple document record

dc.contributor.advisorBoutet, Marcfr
dc.contributor.advisorGagnon, Mathieufr
dc.contributor.authorCoutu, Linefr
dc.date.accessioned2015-07-21T20:04:23Z
dc.date.available2015-07-21T20:04:23Z
dc.date.created2013fr
dc.date.issued2013fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/7131
dc.description.abstractLa présente recherche, qui porte sur la perception d'enseignants au sujet des enjeux de l'intégration du développement d'une pensée critique dans le contexte de programmes d'éducation relative à l'environnement (ERE) tente : a) de comprendre, la conception qu'ont les enseignants de la pensée critique en ERE; b) d'identifier, les moyens utilisés par les enseignants pour favoriser le développement d'une pensée critique chez les élèves dans le contexte de programmes d'ERE ; c) de discerner, les obstacles et leviers perçus par les enseignants relativement à l'intégration de stratégies visant le développement de la pensée critique d'élèves dans le contexte de programmes d'ERE. Le mémoire est composé de cinq sections : 1) la problématique 2) le cadre conceptuel 3) la méthodologie 4) la présentation et l'analyse des résultats 5) la discussion. La section portant sur la problématique soulève d'abord ce qui peut poser problème dans notre société de consommation et les conséquences sur la détérioration de l'environnement. Nous poursuivons avec des éléments de définition et de problémation sur l'importance d'éduquer à la citoyenneté et l'environnement. À partir de là nous présentons le construit d'une citoyenneté environnementale plus particulièrement avec sa troisième composante, l'exercice d'une pensée critique, que nous jugeons pertinent d'intégrer dans un contexte de programmes d'ERE. Les concepts qui constituent notre choix, éclairent la problématique. Le premier concept est celui de la citoyenneté environnementale de Boutet (2000), celui-ci a l'avantage de définir l'ERE de façon plus didactique en identifiant des objets d'apprentissage. Le deuxième concept a été développé par Gagnon (2008), qui a identifié des composantes rendant possible l'élaboration d'une définition opérationnelle de la pensée critique en éducation. La section méthodologique expose la démarche permettant l'atteinte des objectifs de recherche en présentant d'abord les huit enseignants qui ont participé à la recherche en ERE, quatre du Projet Groupe d'Aide pour la Recherche et l'Aménagement de la Faune (GARAF), trois du projet Recherche-Action pour la résolution de problème (RA : RPC) et un enseignant d'une [i.e. d'un] établissement vert Brundtland. La méthode de collecte de données consistait à faire des entrevues semi-dirigées auprès des enseignants. La section de présentation et d'analyse des résultats permet de décrire la conception qu'ont les enseignants de la pensée critique et comment elle peut être mobilisée dans le contexte de programmes d'ERE auprès de leurs élèves. La discussion qui suit permet enfin d'identifier des moyens pour améliorer la formation des enseignants afin que leurs interventions favorisent le développement de la pensée critique de leurs élèves et, en conséquence, la formation de citoyens et de citoyennes plus critiques.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Line Coutufr
dc.subjectÉducation relative à l'environnementfr
dc.subjectÉducation à la citoyennetéfr
dc.subjectCitoyenneté environnementalefr
dc.subjectPensée critiquefr
dc.subjectProgrammes en EREfr
dc.titlePerception d'enseignants au sujet des enjeux de l'intégration du développement d'une pensée critique dans le contexte de programmes d'éducation relative à l'environnement (ERE)fr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durablefr
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)fr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Env.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record