Show simple document record

dc.contributor.advisorLa Haye, Michelfr
dc.contributor.authorCôté Bhérer, Améliefr
dc.date.accessioned2015-07-21T20:04:20Z
dc.date.available2015-07-21T20:04:20Z
dc.date.created2009fr
dc.date.issued2009fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/7122
dc.description.abstractDepuis déjà plus d'une décennie, les populations de morues de l'Est canadien sont en décroissances et les activités reliées à ce secteur, compromises. Malgré le moratoire instauré en 1992-93, les stocks de morues ne se rétablissent guère. La morue, jadis si abondante dans les eaux canadiennes, est maintenant devenu un poisson dont l'avenir est incertain. Cet essai traite principalement des causes responsables du faible recrutement actuel rencontré au sein des stocks de morues franches de l'atlantique canadien et ce, principalement au niveau des bancs de Terre-Neuve-et-Labrador. Bien que la surpêche soit reconnue comme étant le facteur principal ayant conduit à l'effondrement des stocks de morues, ce travail démontre que son impact actuel sur le rétablissement des populations n'est pas suffisamment important pour freiner totalement la reprise des stocks. Son impact est toutefois jugé comme étant négatif. Il en va de même en ce qui à trait à la prédation accrue par les pinnipèdes devenus de plus en plus abondants. Il a été démontré que ceux-ci augmentaient fortement le taux de mortalité associé à la prédation de l'espèce Gadus morhua. Cet essai véhicule également l'idée que les changements environnementaux ont des répercussions sur les populations de morues. Ceux-ci ont une incidence directe sur le métabolisme et la physiologie de l'espèce, augmente le taux de mortalité associé à la prédation, modifie le réseau trophique de par les variations dans l'abondance et la qualité de la nourriture, la concordance et discordance temporelle de la production d'aliment et la distribution spatiale de la nourriture. Parallèlement à ce facteur de déclin, les modulations du réseau trophique viennent davantage brouiller les cartes et influent elles aussi sur le rétablissement des stocks, tantôt positivement, tantôt négativement. Il en ressort toutefois que l'impact global serait nuisible à la reprise des stocks de morues canadiens. Les facteurs génétiques jouent également un rôle clé dans cette problématique puisque la connectivité des populations a des impacts sur la structure génétique et démographique, la distribution ainsi que la spéciation de l'espèce. De plus, il a été rapporté qu'il existe des distinctions nettes entre les populations côtière et hauturière et que le nombre de sous-populations de la morue franche des divisions 2J, 3K et 3L serait sous-estimé, engendrant ainsi des problèmes de gestion de la ressource. D'ailleurs, la mauvaise gestion passée des stocks de morues est en partie responsable de la situation actuelle. Cet essai tend ainsi à démontrer que le non-rétablissement des stocks de morue n'est pas uniquement relié à une seule cause, mais bien à plusieurs. La pluralité des facteurs de déclin rend la problématique complexe et la gestion difficile. C'est pourquoi quelques recommandations ont été émises dans ce travail. L'objectif des principales recommandations vise à augmenter le contrôle démographique des populations de pinnipèdes, diminuer les pêches nationales ainsi que faire pression auprès de l'OPANO pour réduire les pêcheries internationales, augmenter la surveillance du secteur des pêcheries, financer davantage la recherche sur l'impact des changements climatiques, les ressources halieutiques et les écosystèmes marins et finalement opter pour une gestion des ressources axée sur une vision durable et à long terme. Dans le cadre de cet essai, des recommandations ont également été formulées afin d'inviter le gouvernement à augmenter sa transparence en matière de gestion des ressources halieutiques et à se concerter davantage au niveau fédéral et provincial afin d'assurer la cohérence des actions entreprises par chacun des deux paliers de gouvernements. Quelques recommandations visant à relancer l'économie des maritimes et assurer le développement social des populations côtières ont été apportées. Malgré tout, il demeure plutôt incertain que les stocks de morues se rétablissent suffisamment pour redevenir exploitables à grande échelle. Le présent travail, basé sur des faits et opinions scientifiques fiables, a fait la lumière sur la situation actuelle des stocks de morues de Terre-Neuve-et-Labrador. Il a permis de conclure que cette problématique est multifactorielle et que plus d'études, de recherches et d'efforts doivent être mis de l'avant afin d'en comprendre encore tous les rouages.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Amélie Côté Bhérerfr
dc.subjectGestion des espècesfr
dc.subjectActivité de pêchefr
dc.titleLa situation des stocks de morue franches (gadus morhua) de Terre-Neuve-et-Labrador - les causes de son faible recrutementfr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durablefr
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)fr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Env.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record