Show simple document record

dc.contributor.advisorVincent, Marie-Chantalfr
dc.contributor.authorCharest, Émiliefr
dc.date.accessioned2015-07-21T20:04:13Z
dc.date.available2015-07-21T20:04:13Z
dc.date.created2014fr
dc.date.issued2014fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/7106
dc.description.abstractCet essai s'intéresse à la mise en oeuvre et l'application d'une démarche en écoconception dans les petites et moyennes entreprises québécoises. L'objectif majeur est de saisir quels sont les facteurs clés afin d'en optimiser le potentiel de réussite. La théorie a montré le potentiel de l'innovation dans les organisations, mais plusieurs facteurs contribuent et freinent la créativité, critère qui module la démarche. Des outils et des approches sont alors proposés afin d'en tirer un maximum. Passant de la culture organisationnelle à l'encouragement des dirigeants et des tempêtes d'idées aux communautés créatives pilotées, les organisations ont à leur portée une diversité surprenante de modèles. Deux grandes approches ont alors été traitées par le biais de quelques études de cas. Elles sont identifiées comme l'écoconception réglée et l'innovante. En bref, la première, est plus cadrée et souvent axée sur une approche produit. La seconde, assume une refonte de tout le système.2 Dans ce foisonnement de possibilités, l'essai ne tente pas de proposer un cadre rigide menant à une réussite assurée, mais propose des lignes directrices inspirées de plusieurs exemples de succès. C'est par le biais d'une enquête maison et plusieurs entretiens que les facteurs clés se sont précisés. De prime abord, la culture de l'organisation s'est avérée un atout de taille qu'il ne faut pas négliger. Au final, l'essai définit huit facteurs clés classés en trois priorités. Ainsi, la culture de l'organisation, la création de valeur en entreprise, l'intensité sont considérées comme étant prioritaires. L'engagement de la direction, la communication environnementale, la rigueur sont des facteurs souhaitables. La motivation et la gestion du changement sont pour leurs parts secondaires. Néanmoins, il est reconnu qu'une combinaison d'actions dans chacun des facteurs clés se doit d'être réalisée afin d'optimiser les chances de réussite. Le gestionnaire devra alors doser les efforts à investir dans chacun des facteurs en ciblant les forces et le potentiel d'amélioration.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Émilie Charestfr
dc.subjectÉcoconceptionfr
dc.subjectInnovationfr
dc.subjectConception durablefr
dc.subjectInnovationfr
dc.subjectCulture organisationnellefr
dc.subjectManagement environnementalfr
dc.subjectEcodesignfr
dc.titleFacteurs clés de l’implantation et de la mise en oeuvre de l’écoconception dans les PME québécoisesfr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durablefr
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)fr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Env.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record