Show simple document record

dc.contributor.advisorDelisle, Claude E.fr
dc.contributor.authorBenoit, Olivierfr
dc.date.accessioned2015-07-21T20:03:38Z
dc.date.available2015-07-21T20:03:38Z
dc.date.created2012fr
dc.date.issued2012fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/7035
dc.description.abstractL'introduction d'espèces exotiques envahissantes représente un enjeu environnemental considérable en ce qui concerne les modifications écosystémiques de leur nouvel habitat. Plus d'une dizaine d'espèces sont très préoccupantes pour le milieu aquatique québécois. Le gobie à taches noires (Neogobius melanostomus), introduit accidentellement, est présentement retrouvé sur tout le tronçon fluvial du fleuve Saint-Laurent où il engendre, par sa compétition et sa prédation avec certaines populations d'espèces indigènes, de nombreuses conséquences écologiques. La présence incontrôlée de ce poisson, dans le lac Saint-Pierre et son archipel d'îles, représente un enjeu majeur pour l'économie et la société. Cet essai a comme objectif principal de faciliter l'évaluation des méthodes de lutte disponibles pour les espèces aquatiques envahissantes. Plus précisément, il vise à effectuer un survol de leur situation actuelle et de leur gestion sur le territoire québécois; à mettre en place un tableau de comparaison multicritères visant à déterminer les méthodes de lutte acceptables dans une perspective de développement durable; à analyser et évaluer les méthodes possibles dans le cas précis du gobie à taches noires au lac Saint-Pierre; à recommander les meilleures méthodes pour diminuer l'impact de ce poisson dans ce milieu et aux autres cours d'eau du Québec; ainsi qu'à mettre en perspective la situation problématique des espèces exotiques envahissantes du Québec dans un contexte international. L'analyse effectuée suggère la mise en place d'un contrôle par l'usage de pièges spécifiques au poisson ciblé ainsi que d'utiliser la participation du public comme les meilleures méthodes de contrôle à entreprendre pour la situation du lac Saint-Pierre. Il s'avère essentiel que la problématique soit gérée avec une plus grande importance; que la population soit informée, éduquée et sensibilisée davantage; que les recherches sur les impacts et l'écologie des espèces préoccupantes se poursuivent afin d'assurer un bon suivi; et qu'un plan d'action provincial soit mis en place pour gérer ces espèces, dont fait partie le gobie à taches noires.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Olivier Benoitfr
dc.subject"Espèces exotiques envahissantesfr
dc.subjectEspèces aquatiques envahissantesfr
dc.subjectLac Saint-Pierrefr
dc.subjectGobie à taches noiresfr
dc.subjectLuttefr
dc.subjectContrôlefr
dc.subjectÉradicationfr
dc.subjectInvertébrésfr
dc.subjectÉcologie"fr
dc.titleContrôle des espèces aquatiques envahissantes du Québec: le cas du gobie à taches noires (neogobius melanostomus) au lac Saint-Pierrefr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durablefr
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)fr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Env.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record