Show simple document record

dc.contributor.advisorComeau, Jean-Françoisfr
dc.contributor.authorBenoit, Charlesfr
dc.date.accessioned2015-07-21T20:03:37Z
dc.date.available2015-07-21T20:03:37Z
dc.date.created2014fr
dc.date.issued2014fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/7034
dc.description.abstractLa hausse des émissions de gaz à effet de serre représente un des enjeux les plus importants du 21e siècle. Ce phénomène est le principal responsable du réchauffement du système climatique terrestre, qui provoque des perturbations climatiques d'une ampleur sans précédent. Au Canada, la température moyenne de la surface terrestre canadienne a augmenté progressivement 1,7[degrés]C durant les 60 dernières années, soit environ le double de la moyenne mondiale. Or, peu de mesures d'atténuation sont mises en place par le gouvernement fédéral canadien pour contrer ces changements climatiques. Face à ce défi mondial, le Protocole de Kyoto a été adopté en 1997, ce qui a contribué à l'émergence des systèmes de tarification du carbone dans le monde. Trois provinces canadiennes ont notamment mis en place de tels mécanismes au cours des dernières années. Toutefois, un programme à l'échelle nationale est nécessaire pour que le Canada contribue à l'effort international de lutte contre les changements climatiques. L'objectif général de cet essai consiste donc à définir le système de tarification du carbone le mieux adapté au Canada. Pour ce faire, une revue de littérature exhaustive des mécanismes existants dans le monde est effectuée. Puis, ces modèles permettent de définir cinq scénarios proposant différents mécanismes de monétisation du carbone pour le Canada. Une analyse multicritères de ces cinq scénarios permet d'identifier le meilleur modèle pour le Canada. Celui-ci est similaire au programme de certains pays européens. Il comprend l'implantation d'une taxe carbone et d'un marché du carbone, qui agissent en complémentarité pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Même s'il est relativement complexe à implanter, ce scénario permet de couvrir la plus grande quantité d'émissions de GES tout en offrant au gouvernement une flexibilité accrue. La mise en place de deux systèmes de tarification du carbone assure aussi une plus grande stabilité par rapport à l'adoption d'un seul mécanisme. En somme, ce scénario représente la meilleure option pour permettre au Canada de réduire ses émissions de GES à court et long terme. Pour conclure cet essai, une feuille de route pour la mise en place de ce scénario au Canada est proposée.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Charles Benoitfr
dc.subjectChangements climatiquesfr
dc.subjectGaz à effet de serrefr
dc.subjectPrix carbonefr
dc.subjectSystème de tarification du carbonefr
dc.subjectMécanisme de monétisation du carbonefr
dc.subjectMarché carbonefr
dc.subjectTaxe carbonefr
dc.subjectCanadafr
dc.titleSystème de tarification du carbone au Canadafr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durablefr
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)fr
tme.degree.grantotherUniversité Technologique de Troyes (France)fr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Env.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record