Show simple document record

dc.contributor.advisorDelisle, Claude E.fr
dc.contributor.authorAmabili-Rivet, Vincentfr
dc.date.accessioned2015-07-21T20:03:19Z
dc.date.available2015-07-21T20:03:19Z
dc.date.created2013fr
dc.date.issued2013fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/7002
dc.description.abstractL’industrie minière et les instances régissant l’exploration et l’exploitation de l’uranium affirment que l’exploitation de ce minerai est sans danger et que les risques sont contrôlés. De l’autre côté, plusieurs groupes de pression affirment qu’il s’agit d’une industrie polluante et très dangereuse pour la santé et ceci à très long terme. L’objectif de cet essai est d’émettre des recommandations objectives quant à l’exploration et l’exploitation de l’uranium. Afin d’y parvenir, une identification des risques pour la santé humaine inhérents à cette activité doit être réalisée. Selon les nombreuses sources consultées, aucun niveau d’exposition au rayonnement ionisant n’est sécuritaire. Des dommages à l’ADN peuvent donc survenir et être la cause de cancers à long terme. Par ailleurs, les structures de confinement des résidus miniers et des stériles, menace principale de cette activité, peuvent certainement défaillir à court, moyen ou à long terme. De ce fait, plusieurs contaminants seront relâchés dans l’environnement. Les personnes fréquentant et s’alimentant des ressources de ce territoire seront exposées à la toxicité chimique et radiologique des radionucléides. De plus, le radon s’échappant des mines est, depuis toujours, une source de cancer des poumons chez les mineurs. L’évacuation de ce gaz à l’extérieur de la mine ne fait que transférer le problème des mineurs à l’environnement puisque les radionucléides de sa chaîne de désintégration pourront y intégrer la chaîne alimentaire. Dans cette perspective, la société doit faire un choix en toute connaissance de cause quant à l’avenir de cette industrie afin de protéger leur santé et la santé des générations à venir. Il est recommandé d’exploiter ce minerai dans le respect du principe de précaution. Un projet d’exploitation d’uranium devra être abandonné lorsqu’il y a un risque que ce dernier puisse affecter la santé humaine au-delà de certains critères reconnus par la communauté scientifique et la société civile.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Vincent Amabili-Rivetfr
dc.subjectRayonnementfr
dc.subjectIonisantfr
dc.subjectMinefr
dc.subjectUraniumfr
dc.subjectRadionucléidefr
dc.subjectSanté humainefr
dc.subjectRésidu minierfr
dc.subjectStérilefr
dc.titleImpacts de l'exploitation des mines d'uranium sur la santé humainefr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durablefr
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)fr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Env.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record