Show simple document record

dc.contributor.advisorD'Auteuil, Chantal
dc.contributor.authorCollin, Genevièvefr
dc.date.accessioned2015-06-15T19:55:50Z
dc.date.available2015-06-15T19:55:50Z
dc.date.created2015fr
dc.date.issued2015-06-15
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/6918
dc.description.abstractL’objectif de cet essai est de produire un outil d’aide à la décision pour les municipalités qui sont aux prises avec un problème d’envahissement de roseau exotique dans leurs milieux humides en plus de leur exposer des exemples de cas concret. Une démarche à la base fondée sur les caractéristiques spécifiques de la colonie de phragmites exotiques à maîtriser puis par la suite fondée sur les caractéristiques spécifiques du milieu humide où croît la graminée est présentée dans cet essai. L’analyse multicritère à titre de seconde analyse permet de tenir en compte des critères importants pour la prise de décision de la technique à préconiser. Les trois sphères du développement durable y sont couvertes, soit le volet environnemental, social et économique. Au total, trois études de cas ont été analysées, soit la rivière Châteauguay, le marais Miller et finalement, les Îles-de-Boucherville. Dans l’ensemble, le phragmite exotique possède des effets néfastes sur son milieu en plus des espèces florales et animales qui s’y trouvent. Avec sa forte densité et son système racinaire imposant, aucun végétal ne réussit à compétitionner avec le roseau exotique, excepté la quenouille lors du début de l’invasion de la plante envahissante. Alors que la faune subit plutôt une difficulté à s’alimenter à travers les longues tiges à haute densité du phragmite exotique ainsi qu’à accéder à son habitat de prédilection. Entre autres, les effets de la graminée ont été observés chez la quenouille, les invertébrés, les amphibiens, les oiseaux et les mammifères dans le cadre de cet essai. En somme, la plantation de végétaux compétitifs semble être une solution optimale pour réhabiliter un site en cours de traitement de contrôle puisque la flore indigène permet de limiter l’accès du roseau exotique à la lumière ainsi qu’aux nutriments essentiels à sa croissance en plus de contribuer à la bonne santé du sol et de favoriser la diversité de la faune. Par contre, une première technique doit être pratiquée afin d’affaiblir le plus possible la colonie à traiter. Pour ce faire, la fauche, l’excavation mécanique ainsi que le bâchage se sont révélés être des solutions optimales dans le cas respectivement de la rivière Châteauguay, le marais Miller et les Îles-de-Boucherville, et ce, en parallèle avec la plantation de végétaux compétitifs. De plus, étant donné que les trois colonies à l’étude sont de tailles imposantes, l’extraction manuelle, le discage et l’utilisation d’herbicide ne représentent pas des solutions envisageables pour maîtriser le phragmite exotique. Alors que le broutage par des larges herbivores n’a pas été retenu dans les trois cas en raison que les colonies ont tous atteints leur maturité. Finalement, l’inondation n’a pas non plus été retenue dans les trois cas puisqu’aucune colonie à maîtriser n’est située dans le littoral d’un plan d’eau.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Geneviève Collinfr
dc.rightsAttribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 2.5 Canada*
dc.rights.urihttp://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/2.5/ca/*
dc.subjectPhragmite exotiquefr
dc.subjectRoseau exotiquefr
dc.subjectDéveloppement durablefr
dc.subjectTechnique de contrôlefr
dc.subjectEffets sur l'environnementfr
dc.titleLe contrôle du phragmite (phragmites australis) dans les milieux humides et ses effetsfr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durablefr
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)fr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Env.fr


Files in this document

Thumbnail
Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record

© Geneviève Collin
Except where otherwise noted, this document's license is described as © Geneviève Collin