Show simple document record

dc.contributor.advisorNisole, Jean-André
dc.contributor.authorEthier-Delorme, Keithfr
dc.date.accessioned2015-05-22T15:56:07Z
dc.date.available2015-05-22T15:56:07Z
dc.date.created2015fr
dc.date.issued2015-05-22
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/6838
dc.description.abstractRésumé : « Wege, nitch Werke ». L’exergue de la Gesamtausgabe donne une indication précieuse pour quiconque souhaite lire et comprendre la pensée de Heidegger. Son œuvre se distingue des classiques de la tradition philosophique par le fait qu’elle ne cherche pas à établir une doctrine. Elle vise plutôt à reprendre à bras-le-corps une seule et même question : la Seinsfrage. Heidegger l’a retournée de maintes façons, parfois en puisant dans les préjugés au sujet de l’Être, parfois en empruntant des chemins de pensée plutôt inexplorés, mais à chaque fois il étonne. Le lecteur habitué à la rigidité conceptuelle, aux évidences cartésiennes et aux règles logiques de l'esprit, trouve peut-être en Heidegger son plus grand défi parce qu’il adhérait à une pensée-en-chemin (Zu Denken Wege) qui accueille l'errance et la pause, le silence et le tournant. Il invite le lecteur à prendre le pas, à risquer les chemins qui ne mènent nulle part ― Holzwege ―, à ne pas hésiter à faire un pas en arrière (Schritt zurück). La Gesamtausgabe oblige un certain inconfort pour la pensée. Ce mémoire de maîtrise est consacré à l’examen de la fonction phénoménologique des humeurs (Stimmungen) et à l’importance que leur accorde Heidegger, à partir d’une lecture de Sein und Zeit, tout particulièrement. La recherche a pour hypothèse de travail qu’on y retrouve une théorie des humeurs appréciable, bien que ne lui soit pas réservée une analyse systématique dans l’œuvre. Malgré cela, ce mémoire fait la démonstration, en quelques chapitres, que Sein und Zeit contient des éléments théoriques qui permettent de fonder cette théorie. Au final, le mémoire explore brièvement les humeurs analysées par Heidegger. C’est l’occasion de voir comment la théorie des humeurs s’inscrit véritablement dans la pensée du philosophe. La thèse défendue dans ce mémoire pourrait être reprise et approfondie par une étude doctorale, ce qui donnerait peut-être une clef supplémentaire pour contribuer à l'élaboration d'une lecture intégrale de la Gesamtausgabe.fr
dc.description.abstractAbstract : The highlight of the Gesamtausgabe gives a valuable indication for anyone who wants to read and understand Heidegger's thought. His work part from the philosophical tradition in that does not seek to establish a doctrine. Rather, it is intended to tackle the question of Being (Seinsfrage). Heidegger has posed it in many ways, sometimes by challenging our common sense about the “Being”, sometimes by exploring new paths of thinking, each time surprising us. Someone familiar with rational assertion, methodological pattern and logical rule, may find Heidegger really hard to understand because he assumes what he calls a « thought-in-way » (Wege Zu Denken), which welcomes silence and wandering. Heidegger invites the reader to try pathways that lead nowhere at first sight — Holzwege —, and sometimes to take a step back (Schritt zurück) from what he thinks. The Gesamtausgabe is definitively a challenge for the thought. The main goal of this master’s thesis is to examine the phenomenological function of moods (Stimmungen) and the importance we should give to them, from a reading of Sein und Zeit, especially. The aim is to find in it a theory of moods, even if Heidegger did not analyze them systematically. Nevertheless, this essay outlines, in just a few chapters, the reasons why we can pretend there is a such theory and why the moods have a significant phenomenological function. Finally, we explore the moods analyzed by Heidegger so we can see how his theory is truly embodied. This research could be taken further in a doctoral study, which would perhaps contribute to a more comprehensive interpretation of the Gesamtausgabe.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Keith Ethier-Delormefr
dc.subjectHeideggerfr
dc.subjectÊtre-là (Dasein)fr
dc.subjectFacticité (Faktizität)fr
dc.subjectPhénoménologie (Phänomenologie)fr
dc.subjectHumeurs (Stimmungen)fr
dc.subjectSouci (Sorge)fr
dc.subjectAngoisse (Angst)fr
dc.subjectDeuil (Trauer)fr
dc.subjectDésintéressement (Uneigenutzige)fr
dc.subjectTimidité (Scheu)fr
dc.subjectRetenue (Verhaltenheit)fr
dc.subjectBeing-therefr
dc.subjectFacticityfr
dc.subjectPhenomenologyfr
dc.subjectMoodsfr
dc.subjectCarefr
dc.subjectAnxietyfr
dc.subjectMourningfr
dc.subjectDisinterestednessfr
dc.subjectShynessfr
dc.subjectRetainerfr
dc.titleLa théorie des humeurs chez Heidegger : esquisse des fondements dans Sein und Zeitfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplinePhilosophie et éthiquefr
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humainesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM.A.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record