Show simple document record

dc.contributor.advisorLetarte, Marie-Josée
dc.contributor.authorGénéreux, Rosemariefr
dc.date.accessioned2015-05-01T13:49:39Z
dc.date.available2015-05-01T13:49:39Z
dc.date.created2015fr
dc.date.issued2015-05-01
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/6772
dc.description.abstractCette étude analyse le lien médiateur entre un programme d’entraînement aux habiletés parentales (PEHP) et les comportements d’enfants TDAH qui présentent ou non un problème d’opposition ou d’anxiété concomitant. Un processus d’évaluation de présélection particulier a été suivi afin d’assurer que les participants répondent aux six critères d’inclusion suivants : 1) l’âge de l’enfant se situe entre 5 et 10 ans, 2) le diagnostic du TDAH de l’enfant a été établi selon les critères du DSM-IV, 3) le dosage de la médication prise par l’enfant tel que prescrite par son médecin doit être respecté tout au long du programme (les parents s’engagent par écrit), 4) le niveau de quotient intellectuel de l’enfant est supérieur ou égal à 79 selon le WISC-III, 5) l’enfant est né à terme (au-delà de 35 semaines) et finalement, 6) le parent a donné son consentement écrit. La présence de problèmes concomitants a été acceptée lorsque le TDAH constituait la principale difficulté manifestée par l’enfant, mais les problèmes suivants ont tout de même été exclus de l’étude : le trouble de Gilles de la Tourette, le trouble obsessif-compulsif et le trouble de langage ou d’apprentissage. Les 79 familles qui participent à l’étude ont été aléatoirement assignées au PEHP Ces Années Incroyables (CAI) ou aux services réguliers. Les analyses réalisées vérifient si un changement dans les pratiques éducatives parentales (discipline adéquate, discipline verbale positive, supervision adéquate, félicitations et récompenses, attentes claires, discipline sévère et inconstante, punition physique) explique le changement dans les comportements des enfants (hyperactivité, inattention, opposition et anxiété) suite au PEHP. Pour y parvenir, les parents complètent, avant et après le traitement, deux questionnaires, l’un sur l’utilisation qu’ils font des pratiques éducatives ciblées et l’autre sur les comportements qu’ils observent chez leur enfant. Une série de 12 équations structurales a été effectuée pour analyser ces données. Les résultats démontrent que la diminution de la discipline sévère et inconstante rapportée par le parent ayant participé au PEHP CAI explique la diminution des comportements d’inattention et d’opposition chez les enfants TDAH, tout comme l’amélioration des félicitations et des récompenses explique la diminution des comportements d’inattention chez ceux-ci. Par contre, l’amélioration d’aucune autre pratique éducative parentale ne permet d’expliquer l’effet du PEHP sur les comportements des enfants à l’étude. Ces résultats permettent tout de même d’identifier la réduction de la discipline sévère et inconstante comme principale cible d’intervention pour le traitement des problèmes de comportement chez les enfants TDAH, particulièrement chez ceux avec opposition.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Rosemarie Généreuxfr
dc.rightsAttribution - Partage dans les Mêmes Conditions 2.5 Canada*
dc.rights.urihttp://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.5/ca/*
dc.subjectTrouble déficitaire de l'attention avec hyperactivitéfr
dc.subjectPratiques éducatives parentalesfr
dc.subjectProgramme d'entraînement aux habiletés parentalesfr
dc.subjectMédiationfr
dc.titleL’effet d’un programme d’entraînement aux habiletés parentales sur le comportement d’enfants TDAH expliqué par l’amélioration de certaines pratiques éducatives parentalesfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplinePsychoéducationfr
tme.degree.grantorFaculté d'éducationfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail
Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record

© Rosemarie Généreux
Except where otherwise noted, this document's license is described as © Rosemarie Généreux