Show simple document record

dc.contributor.advisorRajotte, Pierre
dc.contributor.authorBernier, Genevièvefr
dc.date.accessioned2015-03-24T14:02:22Z
dc.date.available2015-03-24T14:02:22Z
dc.date.created2015fr
dc.date.issued2015-03-24
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/6715
dc.description.abstractCe mémoire prend pour objet le mythe littéraire des amants maudits dans la littérature historique québécoise. Nous nous sommes penchés, entre 1864 et aujourd’hui, sur deux corpus d’œuvres composées par des écrivains francophones qui ont pris le parti d’illustrer par le biais des mots la réalité conflictuelle de notre nation au cœur de deux moments clefs de notre évolution, soit la Conquête britannique de 1760-1763 ainsi que la Rébellion des patriotes de 1837-1838. Omniprésent en littérature comme dans de nombreuses autres sphères, le mythe des amants maudits, que nous avons apposé à la relation entre un(e) francophone et un(e) anglophone, revêt ici selon nous une importance certaine en ce qui concerne l’évolution de la notion d’altérité dans la province. Le premier chapitre nous permettra de présenter les principaux outils méthodologiques dont nous nous servirons dans ce mémoire afin d’éclairer la composition de même que le fonctionnement du mythe des amants maudits. Nous ferons ainsi un survol de la mythocritique comme outil de lecture des romans retenus, après quoi nous expliquerons comment les travaux de Gilbert Durand, et plus particulièrement les mythèmes qu’il accole au mythe de Pyrame et Thisbée, nous ont été d’une aide précieuse dans la compréhension de sa reprise dans les univers franco-canadiens et québécois. Dans le second chapitre de ce mémoire, nous verrons comment l’apposition des mythèmes de Durand permet une relecture intéressante de certaines œuvres sélectionnées dont la parution se situe entre 1864-1923. Nous y illustrerons l’émergence et le déclin de la figure des amants maudits, avant de nous tourner vers une tentative de compréhension des mécanismes à l’œuvre, notamment en ce qui concerne le traitement – et le rejet possible – de l’altérité au cœur des œuvres par le truchement du couple mixte. Le troisième chapitre sera pour sa part consacré aux mythèmes durandiens tels qu’illustrés dans certaines œuvres publiées depuis le début du 21ème siècle. À partir de ce corpus et de sa comparaison avec les romans précédemment traités (1864-1923), nous tenterons de définir les marques de l’évolution du traitement de l’altérité ainsi que les possibles significations de ce retour thématique après de longues décennies d’absence relative.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Geneviève Bernierfr
dc.rightsAttribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Canada*
dc.rights.urihttp://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.5/ca/*
dc.subjectRoman historiquefr
dc.subjectCouple mixtefr
dc.subjectLittérature québécoisefr
dc.subjectMythèmefr
dc.subjectAmants mauditsfr
dc.subjectMythocritiquefr
dc.subjectAltéritéfr
dc.titleLa figure mythique des amants maudits, ou, Le couple mixte dans le roman historique québécois de 1864 à aujourd'huifr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineLettres et littératurefr
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humainesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM.A.fr


Files in this document

Thumbnail
Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record

© Geneviève Bernier
Except where otherwise noted, this document's license is described as © Geneviève Bernier