Show simple document record

dc.contributor.advisorDumais, Nancyfr
dc.contributor.authorAllaire, Marc-Andréfr
dc.date.accessioned2015-02-24T14:39:41Z
dc.date.available2015-02-24T14:39:41Z
dc.date.created2013fr
dc.date.issued2013fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/6567
dc.description.abstractLe Récepteur de chimiokine CCR7 joue un rôle important dans la migration des cellules immunitaires, permettant ainsi l'initiation de la réponse immunitaire. Des études ont démontré qu'une déficience dans l'expression de ce récepteur ou de ces ligand CCL19 et CCL21 a un impact considérable sur la mise en place de la réaction immunitaire suite a un stimulus. D'autre part la prostaglandine de série E 2 a été identifié comme un agent régulateur important sur l'expression et la fonctionnalité du récepteur CCR7 dans l'établissement de la réponse immunitaire, principalement au niveau des cellules dendritiques. L'élévation du niveau de prostaglandine E 2 , lors de certaine infection, induit une augmentation importante de la migration des cellules immunitaires, lors de l'activation du récepteur CCR7. Ces cellules vont alors migrer vers ses ligands qui sont produit principalement au niveau des ganglions lymphatique, permettant ainsi la présentation antigénique aux cellules du système immunitaire adaptatif. Récemment, des travaux ont permis de mettre en évidence l'expression du récepteur CCR7 chez les monocyte et du rôle important de la PGE 2 dans l'expression et la fonctionnalité du récepteur chez ces cellules. Les travaux réalisés dans le cadre de cette maîtrise avaient pour but, dans un premier temps, de déterminer les mécanismes moléculaires permettant la migration cellulaire des monocytes suite à l'activation du récepteur CCR7 par la présence de son ligand CCL19. Nous avons également vérifié l'implication de la PGE 2 dans ce processus. Partant des mécanismes connus chez les cellules dendritiques et des cellules T, nous avons établi que la participation des MAPK p38, ERK et JNK sont importantes dans ce processus. La présence de PGE2 permet une phosphorylation plus rapide de ses MAPK. Nous avons ensuite vérifié la participation de la voie RhoA/ROCK, importante dans le réarrangement du cytosquelette d'actine. L'activation du récepteur CCR7 par son ligand CCL 19 permet une activation de RhoA. Cette activation survient plus rapidement lorsque les cellules sont en présence de PGE 2. Lorsque ces voies métaboliques sont bloquées par des inhibiteurs pharmacologiques, la migration des monocytes est alors inhibée, démontrant l'importance de ses voies pour la migration des monocytes vers les ligands CCL191 Dans un second temps, nous avons étudié l'impact de la maturation des monocytes en macrophage sur le récepteur CCR7. Jusqu'à maintenant, il est connu que la PGE2 permet une augmentation de l'expression de CCR7 chez les monocytes et augmente la réponse chimiotactique des cellules vers les ligands de CCR7. De plus on sait que lors de la maturation des monocytes en cellules dendritique mature, une forte augmentation de l'expression du récepteur CCR7 est observé et que la présence de PGE 2 est essentielle pour assurer la fonctionnalité du récepteur. Toutefois, l'impact de la maturation des monocytes en macrophage sur le récepteur CCR7 est encore inconnu. Nous avons alors démontré que lors de la maturation des monocytes en macrophages, il y a une importante perte de l'expression du récepteur CCR7 et que la présence inflammatoire de la PGE 2 ne permet pas une augmentation de l'expression du récepteur et de la migration des cellules chers les ligands de CCR7. La migration des macrophages vers les ganglions lymphatique ne serait alors pas attribuée à la chimiotaxie de CCR7 vers ses ligands. Ces travaux ont permis de mettre en lumière les principaux acteurs moléculaires impliqué dans la migration des monocytes suite à l'activation du récepteur CCR7 et que la PGE2 permettrait aux monocytes de migrer préférentiellement vers ses ligands au lieu de transmigrer vers les tissus où ils se différencieraient en macrophage. Suite à la différenciation des monocytes en macrophages, nous avons également pu démontrer qu'ils n'ont plus la capacité d'exprimer le récepteur CCR7 et amorcer leur migration vers les ligands CCL19 et CCL21 exerçant ainsi leur fonction en tant que cellules résidente des tissus.[ symboles non conformes]fr
dc.language.isofrfr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Marc-André Allairefr
dc.subjectMigrationfr
dc.subjectRhoA/ROCKfr
dc.subjectMAPKfr
dc.subjectPGE[indice inférieur 2]fr
dc.subjectCCL19fr
dc.subjectCCR7fr
dc.subjectMacrophagesfr
dc.subjectMonocytesfr
dc.titleÉtude de l'implication de la prostaglandine E[indice inférieur]2 dans la signalisation cellulaire menant à la chimiotaxie des monocytes vers les ligands CCL19/CCL21 et l'impact de la maturation des monocytes en macrophages sur leur récepteur CCR7fr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineBiologiefr
tme.degree.grantorFaculté des sciencesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record