Show simple document record

dc.contributor.advisorFortin, Laurierfr
dc.contributor.authorGuérette, Mélissafr
dc.date.accessioned2014-05-14T14:21:19Z
dc.date.available2014-05-14T14:21:19Z
dc.date.created2009fr
dc.date.issued2009fr
dc.identifier.isbn9780494614808fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/655
dc.description.abstractLe but de cette présente étude est d'approfondir les connaissances quant au lien entre le risque de décrochage scolaire et la qualité de vie des élèves à l'école secondaire. Plus concrètement, les objectifs de cette étude sont de : (1) vérifier la présence d'un lien entre le risque de décrochage scolaire et la qualité de vie à l'école en fonction du genre, (2) vérifier la nature du lien entre le risque de décrochage scolaire et la qualité de vie à l'école en fonction des quatre types d'élèves de la typologie de Fortin et al. (2006), (3) vérifier la présence d'un lien entre la qualité de vie à l'école et le type de programme de formation des élèves (vocation, régulier, cheminement particulier), (4) vérifier la présence d'un lien entre la qualité de vie à l'école et le cycle scolaire (premier et deuxième cycles) et (5) vérifier s'il existe des différences entre les écoles à l'étude en lien avec la qualité de vie à l'école. Cette étude utilise les données recueillies à l'automne 2007 dans le cadre des travaux de la Chaire de recherche de la Commission Scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS) sur la réussite et la persévérance des élèves. L'échantillon est composé de 4 410 élèves, 2 265 filles et 2 145 garçons, provenant de quatre écoles secondaires de l'Estrie. Ces élèves sont âgés de 12 à 16 ans et proviennent de la première à la cinquième secondaire. Les données ont été recueillies à l'aide du Logiciel de dépistage du décrochage scolaire de Fortin et Potvin (2007). Ce logiciel comprend six questionnaires permettant d'évaluer le risque de décrochage scolaire ainsi que d'évaluer le type d'élève à risque auquel l'élève appartient en fonction de la typologie de Fortin et al. (2006). Ces questionnaires couvrent plusieurs dimensions : le fonctionnement de la famille, l'environnement de la classe, les comportements du jeune, la qualité de vie à l'école et la dépression.Le questionnaire permettant d'évaluer la qualité de vie à l'école est le School Life Questionnaire Version (SLQ; ACER, 1978). Ce questionnaire a été validé par Girard et Fortin (2006) et il comporte de bonnes qualités psychométriques. Les variables dépendantes de cette étude sont en fait les dimensions évaluées à l'aide du SLQ : satisfaction, aliénation, attitude envers l'enseignant, croyance/opportunité, succès, statut/estime et intégration sociale. Les variables indépendantes sont le risque de décrochage, le genre, la typologie des élèves à risque de décrochage scolaire de Fortin et al. (2006), le type de programme de formation, le cycle scolaire et l'école. Des analyses descriptives ont d'abord été effectuées afin de mieux comprendre et interpréter les résultats. Par la suite, des tests de la différence entre les moyennes, soit des tests t pour échantillons indépendants, ont été effectués afin de répondre aux objectifs concernant le lien entre la qualité de vie à l'école selon le genre et selon le cycle scolaire. Des analyses de régressions logistiques ont également été faites afin d'évaluer si les variables de la qualité de vie à l'école permettent de classer correctement les élèves à risque et non à risque selon le genre. Pour les trois autres objectifs, soient d'évaluer le lien entre la qualité de vie à l'école en fonction de la typologie des élèves à risque de décrochage scolaire de Fortin et al. (2006), du programme de formation et de l'école, des analyses de la variance de type ANOVA ont été réalisées. Des analyses de type post-hoc ont, par la suite, été effectuées afin de visualiser plus précisément comment les groupes se différencient sur chacune des variables de la vie à l'école. Cette étude montre clairement qu'il existe des différences entre les élèves concernant leur perception de la qualité de vie à l'école, selon leur genre, leur risque ou non de décrochage scolaire, leur appartenance à l'un ou l'autre des types d'élèves à risque, leur programme de formation, leur cycle scolaire et l'école dans laquelle ils évoluent. Elle montre également l'importance de considérer l'apport de la typologie des élèves à risque de décrochage scolaire de Fortin et al. (2006) dans les recherches futures ainsi que dans nos interventions auprès de ces jeunes. Cette étude permet également de cibler certains groupes pour qui la vie à l'école semble plus négative. Des efforts de la part des intervenants scolaires devraient donc être déployés afin d'améliorer la qualité de vie à l'école de ces groupes d'élèves pour favoriser leur épanouissement et leur désir de poursuivre dans ce milieu scolaire.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Mélissa Guérettefr
dc.titleLien entre le risque de décrochage scolaire et la qualité de vie à l'école secondairefr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplinePédagogiefr
tme.degree.grantorFaculté d'éducationfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record