Show simple document record

dc.contributor.advisorCouture, Mélaniefr
dc.contributor.authorValenzuela-Pérez, Aliciafr
dc.date.accessioned2015-02-23T22:29:03Z
dc.date.available2015-02-23T22:29:03Z
dc.date.created2012fr
dc.date.issued2012fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/6484
dc.description.abstractLa situation de santé mentale des enfants réfugiés est peu connue et les rares études sur le sujet montrent des résultats contradictoires. Elles soulignent les défis d’accès à cette population et les limites des approches et des méthodes peu adaptées sur le plan culturel. Afin de contourner certains de ces obstacles et de connaître davantage la réalité des enfants réfugiés, nous avons voulu identifier dans le cadre d'une thérapie par le conte centrée sur les besoins : 1) les besoins psychologiques les plus importants pour l’enfant, 2) les besoins que l’enfant aborde à travers le travail du conte. Pour ce faire, nous avons réalisé l’étude de cas de deux enfants latino-américains (une fille de neuf ans et un garçon de onze ans) issus de familles réfugiées installées depuis un an et demi dans la région de l’Outaouais, parlant principalement espagnol et présentant des problématiques intériorisées cliniquement significatives. Les enfants ont été recrutés dans deux organismes d’accueil des immigrants de la région de l’Outaouais. Nous avons fait la collecte de données en espagnol au moyen de trois méthodes : une entrevue semistructurée avec les parents afin d'obtenir de l’information sur le parcours migratoire, une technique projective de création d'une fleur des besoins pour identifier les besoins les plus importants et l’enregistrement de la verbalisation de l’enfant à travers l’intervention par le conte. Les enfants ont participé à quatre séances d'intervention au cours desquelles ils ont construit des fleurs des besoins, et ils ont écouté un même conte à chaque fois et l’ont recréé à travers des méthodes expressives diverses à chaque séance (dessin, drame et changement du conte). Pour l’analyse des données, nous avons utilisé la méthode proposée par Miles & Huberman (2003). Les résultats montrent que les deux enfants identifient l’importance des besoins de confort physique, de connexion et de tranquillité. La fille montre un intérêt particulier pour les besoins d’identité, de protection et d'exploration, et le garçon pour les besoins de repères et de stabilité. Les deux enfants priorisent dans le conte les besoins de connexion, de tranquillité et de repères. Après le travail du conte, le besoin de tranquillité chez la fille et le besoin de connexion chez le garçon ne sont plus identifiés. Cette recherche montre les possibilités de l’intervention par le conte centrée sur les besoins pour évaluer les besoins des enfants et pour approcher la réalité des enfants réfugiés.fr
dc.language.isofrfr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Alicia Valenzuela Pérezfr
dc.subjectThérapie par le contefr
dc.subjectBesoins psychologiquesfr
dc.subjectSanté mentalefr
dc.subjectEnfants réfugiésfr
dc.titleLa thérapie par le conte centrée sur les besoins : étude de cas de deux enfants latino-américainsfr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplinePsychologiefr
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humainesfr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.nameD. Ps.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record