Show simple document record

dc.contributor.advisorRoy, Francinefr
dc.contributor.authorRichard, Marie-Pierfr
dc.date.accessioned2015-02-23T22:28:58Z
dc.date.available2015-02-23T22:28:58Z
dc.date.created2012fr
dc.date.issued2012fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/6474
dc.description.abstractDans le cadre de son travail, un psychologue organisationnel peut être appelé à jouer plusieurs rôles dans une organisation, dont celui de consultant pour faciliter un changement. Pour être efficace, il met en action des habiletés à deux niveaux, sur le plan du contenu de la problématique et pour les aspects relationnels entre les membres du système client et lui. Tout comme l'ont affirmé plusieurs auteurs en psychologie organisationnelle (Block, 2000; Kampa-Kokesch & Anderson, 2001; Kurpius, Fuqua, & Rozecki, 1993; Lescarbeau, Payette, & St-Arnaud, 2003; Lippitt & Lippitt, 1980; Schein, 1999), l'alliance de travail entre le consultant et le client est un élément essentiel à la réalisation efficace et à la réussite d'une démarche de consultation. Cette relation, surtout lorsqu'elle est de bonne qualité, lui permet entre autres, d'obtenir de l'information à propos de la problématique de l'organisation. Même si les écrits en psychologie organisationnelle abordent parfois cette relation client-consultant, cette variable a peu fait l'objet de recherches empiriques dans le contexte organisationnel. Une description et une compréhension floues, rendent pertinent le questionnement au sujet de la nature de cette relation. Pour mieux comprendre cette relation, cette recherche s'inspire des travaux sur un concept apparenté, l'alliance thérapeutique. Ainsi, cette étude de type exploratoire vise à comprendre l'alliance de travail qui existe entre un consultant et son client dans un contexte organisationnel en questionnant a) les caractéristiques de la relation client-consultant en contexte d'intervention dans une organisation, b) les indicateurs de mesure de la qualité de l'alliance de travail et c) l'impact de la qualité de l'alliance de travail sur les résultats de la consultation. Puisque des études sur cette relation réalisées dans le contexte de psychothérapie (Brossart, Willson, Patton, Kivlighan, & Multon, 1998; Castonguay, Constantino, & Holtforth, 2006), démontre que la vision de l'alliance de travail chez les clients et les consultants est quelque peu différente, les membres de sept dyades de client-consultant impliquées dans une intervention de consultation organisationnelle ont participé à cette recherche. Des entrevues individuelles semi-structurées d'une durée moyenne de 65 minutes ont été réalisées. L'analyse thématique de ces entrevues comporte plusieurs étapes : lecture de la transcription de chaque entrevue, subdivision de la transcription en unités de sens, thématisation en continu, construction de deux arbres thématiques et mise en relation ainsi qu'interprétation des thèmes des arbres thématiques en fonction des questions de recherche. Les 14 participants ont identifié huit caractéristiques à l'alliance de travail en fonction de deux dimensions : 1) contractuelle, dans le cas d'une relation de confiance, de partenariat et professionnelle et 2) affective, dans celui d'une relation ouverte, transparente, agréable, stimulante et loyale. Ils ont aussi lié à ces caractéristiques des indicateurs de mesure se regroupant en sept catégories soit associés à la communication, aux attitudes, aux tâches associées au mandat, à l'impact du consultant, à l'atmosphère des rencontres, à la chimie des caractéristiques individuelles et aux bénéfices perçus. À l'aide des indicateurs de mesure, il est possible d'évaluer le degré de présence de chaque caractéristique permettant ensuite de classer l'alliance de travail selon quatre types : absente ou mauvaise, correcte, plaisante et exceptionnelle. Finalement, selon les participants, la qualité de l'alliance de travail a de l'impact sur les résultats de la démarche de consultation. Une alliance de travail de qualité permettrait non seulement d'atteindre les résultats attendus mais de les dépasser. Ainsi, les solutions identifiées seraient de meilleure qualité et plus adéquates en fonction du contexte du client. La présente étude permet d'avoir une meilleure connaissance de l'alliance de travail en contexte organisationnel par rapport à ce qui la définit ainsi que pour en mesurer sa qualité et son impact. Ainsi, la prise en compte de ces connaissances par les consultants pourra améliorer leur pratique.fr
dc.language.isofrfr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Marie-Pier Richardfr
dc.subjectImpactsfr
dc.subjectIndicateurs de mesurefr
dc.subjectCaractéristiquesfr
dc.subjectClientfr
dc.subjectConsultantfr
dc.subjectAlliance de travailfr
dc.titleCaractéristiques de l'alliance de travail et son impact sur les résultats de la consultation organisationnellefr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplinePsychologiefr
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humainesfr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.nameD. Ps.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record