Show simple document record

dc.contributor.advisorBrault-Labbé, Annefr
dc.contributor.authorMorin, Audreyfr
dc.date.accessioned2015-02-23T22:28:57Z
dc.date.available2015-02-23T22:28:57Z
dc.date.created2013fr
dc.date.issued2013fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/6470
dc.description.abstractDevant les exigences et la complexité toujours plus grande du travail contemporain, les organisations ont besoin de travailleurs engagés pour faire face aux défis de taille liés à cette réalité (Bakker & Leiter, 2010). Or, plusieurs d’entre eux semblent vivre difficilement leur engagement au travail. Par exemple, en 2011, près de 20 % des travailleurs québécois ressentaient de la détresse psychologique, détresse associée le plus souvent à des conditions difficiles au travail (Vézina et al., 2011). Dans le domaine de l'éducation, et particulièrement au niveau de l’enseignement primaire, cette réalité est bien présente. En effet, depuis les dernières années, le renouvellement constant des pratiques enseignantes et les demandes grandissantes de toutes parts semblent exercer une pression importante sur les enseignants du primaire (Femandes & Da Rocha, 2009). Ce phénomène s’accompagne de statistiques inquiétantes relativement à l’épuisement professionnel et à l’intention de quitter la profession (Houlfort & Sauvé, 2010). Afin de mieux comprendre le bien-être lacunaire des enseignants, et plus particulièrement ceux du primaire, il semble pertinent de se pencher sur l'étude de l'engagement professionnel, variable associée au fonctionnement optimal des organisations, mais aussi des individus (Bakker & Demerouti, 2008). À cet effet, la présente thèse vise deux objectifs principaux par le biais de deux articles distincts. Le premier article a comme objectif de présenter une recension des écrits existants sur l’engagement professionnel et ses déficits et excès, et de proposer des précisions quant à la conceptualisation de ces variables, en présentant conjointement le modèle multimodal de l’engagement professionnel et certains de ses avantages. De plus, il démontre comment ce modèle offr une nouvelle avenue pour les études s’intéressant à la relation entre l’engagement au travail et le bien-être personnel. Le deuxième article a comme visée d’étudier le lien unissant l’engagement, le sous-engagement et le surengagement professionnels ainsi que leurs composantes, et divers indicateurs du bien-être auprès de 223 enseignants du primaire québécois. Des analyses de régression linéaires et hiérarchiques ont révélé que l’engagement optimal était lié positivement à des indicateurs positifs et lié négativement à des indicateurs négatifs du bien-être. Des associations inverses ont également été obtenues pour le sous-engagement et le surengagement. Finalement, les résultats ont mis en lumière le rôle respectif et distinct des composantes des trois modes d’engagement dans leur association avec le bien-être personnel. La discussion générale porte sur les contributions conceptuelles de la thèse, sur des retombées possibles des résultats dans le domaine de l’éducation ainsi que sur des implications pratiques qui en découlent.fr
dc.language.isofrfr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Audrey Morinfr
dc.subjectEnseignantsfr
dc.subjectBien-êtrefr
dc.subjectSous-engagementfr
dc.subjectSurengagementfr
dc.subjectEngagement professionnelfr
dc.titleEngagement, sous-engagement et surengagement professionnels en lien avec le bien-être personnel : application à la profession d'enseignant du primairefr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplinePsychologiefr
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humainesfr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.nameD. Ps.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record