Show simple document record

dc.contributor.advisorChiasson, Nicolefr
dc.contributor.authorGaudreau, Sophiefr
dc.date.accessioned2015-02-23T22:28:54Z
dc.date.available2015-02-23T22:28:54Z
dc.date.created2012fr
dc.date.issued2012fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/6459
dc.description.abstractL'arrivée à la retraite des baby-boomers occasionne des défis pour de nombreuses entreprises québécoises, notamment en termes de rétention de personnel. La reconnaissance du personnel est l'une des stratégies permettant de motiver et ainsi de fidéliser les employés. Toutefois, il importe de considérer la diversité générationnelle de la main-d'oeuvre. En effet, des travailleurs d'âges différents présentent des différences, entres autres, en ce qui a trait à leurs valeurs et à leurs sources de motivation. C'est donc afin d'optimiser les pratiques de gestion en termes de reconnaissance du personnel que la présente recherche a été menée dans le but de vérifier les différences générationnelles potentielles quant aux préférences à l'égard des moyens de reconnaissance, notamment les moyens de reconnaissance non-monétaire. Les participants (N = 374), répartis en trois groupes d'âge différents (les 17-32 ans, les 33-48 ans et les 49-68 ans) ont indiqué, en répondant à un questionnaire, l'importance relative qu'auraient pour eux 50 énoncés, chacun correspondant à l'un des 11 moyens de reconnaissance non-monétaire relevés dans les écrits sur le sujet. Une analyse factorielle exploratoire des données a permis de dégager six modalités de reconnaissance non-monétaire. Une analyse de profils a ensuite permis de mettre en lumière que, bien que les participants du groupe d'âge 17-32 ans aient une légère tendance à apprécier davantage les moyens de reconnaissance dans leur ensemble, les générations sont plus similaires que différentes quant à leur préférence des divers moyens de reconnaissance étudiés. Dans l'ordre, la liberté, le soutien, la rétroaction positive et le niveau de responsabilité sont préférés aux activités sociales ainsi qu'à la reconnaissance publique, et ce, peu importe l'appartenance générationnelle d'une personne.fr
dc.language.isofrfr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Sophie Gaudreaufr
dc.subjectRessources humainesfr
dc.subjectRétentionfr
dc.subjectGénérationfr
dc.subjectProgrammes de reconnaissancefr
dc.subjectReconnaissance au travailfr
dc.titleExploration des préférences de Québécois de différentes générations à l'égard des pratiques de reconnaissance non-monétaire au travailfr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplinePsychologiefr
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humainesfr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.nameD. Ps.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record