Show simple document record

dc.contributor.advisorBrassard, Audreyfr
dc.contributor.authorDupuy, Emmanuellefr
dc.date.accessioned2015-02-23T22:28:54Z
dc.date.available2015-02-23T22:28:54Z
dc.date.created2012fr
dc.date.issued2012fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/6457
dc.description.abstractLes relations amoureuses constituent une sphère importante de la vie des individus qui contribuent à leur bien-être et leur santé psychologique (Proulx, Helms, & Buehler, 2007). Depuis une vingtaine d'années, les chercheurs ont bénéficié de la théorie de l'attachement amoureux proposée par Hazan et Shaver (1987) comme cadre théorique pour mieux comprendre la dynamique des individus en relation de couple. La fonction typique du partenaire amoureux serait ainsi simultanément celle d'un partenaire sexuel et d'une figure d'attachement (Hazan & Zeifinan, 1994). La satisfaction sexuelle contribue à la qualité et la stabilité des relations amoureuses tout comme la proximité physique et les contacts intimes contribuent à la formation et au maintien des liens d'attachement (Birnbaum, 2010). Afin d'expliquer les liens existants entre l'attachement amoureux et la sexualité, il semble pertinent de se pencher sur l'estime de soi sexuelle, qui contribue à la fois au fonctionnement interpersonnel et au développement d'une vie sexuelle saine (Giordano & Rush, 2010; Mayers, Heller, & Heller, 2003). À cet effet, la présente étude a pour objectif de démontrer le rôle médiateur de l'estime de soi sexuelle dans le lien entre les dimensions de l'attachement amoureux (anxiété d'abandon et évitement de l'intimité) et la satisfaction sexuelle chez les jeunes adultes. Pour ce faire, 569 participants âgés de 18 à 29 ans en relation de couple ont été invités à remplir une batterie de questionnaires en ligne évaluant l'attachement amoureux, l'estime de soi sexuelle et la satisfaction sexuelle. Des analyses de régression linéaire et hiérarchique ont permis d'établir les liens entre les différentes variables à l'étude. Les résultats de cette étude montrent d'abord que les personnes présentant de l'anxiété d'abandon ou de l'évitement de l'intimité présentent une plus faible estime de soi sexuelle et sont moins satisfaites sur le plan sexuel. Ensuite, les personnes présentant une plus faible estime de soi sexuelle semblent aussi être moins satisfaites sexuellement. Enfin, les résultats suggèrent que l'estime de soi sexuelle jouerait un rôle médiateur complet dans le lien entre l'anxiété d'abandon et la satisfaction sexuelle et jouerait un rôle médiateur partiel entre l'anxiété d'abandon et l'insatisfaction sexuelle tout comme dans le lien entre l'évitement de l'intimité avec la satisfaction sexuelle et l'insatisfaction sexuelle. La discussion présente un retour sur ces résultats, les implications cliniques qui en découlent, de même que les forces, limites et pistes de recherches futures.fr
dc.language.isofrfr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Emmanuelle Dupuyfr
dc.subjectMédiationfr
dc.subjectJeunes adultesfr
dc.subjectCouplefr
dc.subjectSatisfaction sexuellefr
dc.subjectEstime de soi sexuellefr
dc.subjectAttachement amoureuxfr
dc.titleRôle médiateur de l'estime de soi sexuelle dans le lien entre l'attachement amoureux et la satisfaction sexuellefr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplinePsychologiefr
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humainesfr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.namePh.D.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record