Show simple document record

dc.contributor.advisorCrocker, Annefr
dc.contributor.authorChaïb, Laurentfr
dc.date.accessioned2015-02-23T22:28:51Z
dc.date.available2015-02-23T22:28:51Z
dc.date.created2013fr
dc.date.issued2013fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/6447
dc.description.abstractLa prévalence des comportements agressifs chez les personnes présentant une déficience intellectuelle (DI) est importante. Ces comportements ont des conséquences négatives pour la personne qui présente une DI mais aussi pour son entourage familial ou professionnel, et constituent un obstacle à l'intégration sociale. La mise en place d'un plan d'intervention visant la diminution de ces comportements nécessite une compréhension des facteurs qui y sont associés. Certains facteurs notamment les problématiques de santé mentale de l'Axe I du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-IV-TR; American Psychiatric Association [APA], 2003) sont déjà identifiés dans la documentation scientifique et sont connus des intervenants des Centres de réadaptation en déficience intellectuelle et troubles envahissants du développement (CRDITED). D'autres facteurs associés, pourtant identifiés auprès de certaines populations, ont été peu explorés pour les personnes présentant une DI. Alors, que la contribution de la personnalité dans le développement des comportements agressifs est bien établie pour la population générale et les personnes présentant un trouble mental grave, peu d'auteurs ont étudié ce lien pour les personnes présentant une DI. Sur ce constat, l'objectif général de cette thèse, composée de deux articles, est d'étudier la contribution de la personnalité dans le développement des comportements agressifs chez les personnes présentant une DI. La prévalence des comportements agressifs chez les personnes présentant une déficience intellectuelle (DI) est importante. Ces comportements ont des conséquences négatives pour la personne qui présente une DI mais aussi pour son entourage familial ou professionnel, et constituent un obstacle à l'intégration sociale. La mise en place d'un plan d'intervention visant la diminution de ces comportements nécessite une compréhension des facteurs qui y sont associés. Certains facteurs notamment les problématiques de santé mentale de l'Axe I du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-IV-TR; American Psychiatric Association [APA], 2003) sont déjà identifiés dans la documentation scientifique et sont connus des intervenants des Centres de réadaptation en déficience intellectuelle et troubles envahissants du développement (CRDITED). D'autres facteurs associés, pourtant identifiés auprès de certaines populations, ont été peu explorés pour les personnes présentant une DI. Alors, que la contribution de la personnalité dans le développement des comportements agressifs est bien établie pour la population générale et les personnes présentant un trouble mental grave, peu d'auteurs ont étudié ce lien pour les personnes présentant une DI. Sur ce constat, l'objectif général de cette thèse, composée de deux articles, est d'étudier la contribution de la personnalité dans le développement des comportements agressifs chez les personnes présentant une DI. Le premier article (Chaib & Crocker, soumis) a permis de réaliser une recension des écrits concernant les travaux sur la personnalité des personnes ayant une DI, tant au niveau des modèles théoriques qu'au niveau des instruments psychométriques. Cette recension des écrits a été réalisée à partir des banques de données informatisées : Eric, Francis, Pascal, PsycArticles, PsycCritiques, PsyEXTRA, Psyclnfo, Medline. L'extraction des articles a été réalisée au cours des années 2010-2012, selon les mots-clés désignant la personnalité des personnes ayant une DI. Au total 131 études potentiellement admissibles ont été révisées. La lecture des résumés a permis de retenir 21 articles compatibles avec les critères d'inclusion. La lecture des articles a donné lieu à une recherche complémentaire à partir des références citées par les auteurs, cette recherche a permis de retenir 10 articles supplémentaires. La consultation des ressources manuelles des bibliothèques a permis de retenir six documents supplémentaires. Les écrits recensés ( N = 37) ont été analysés et classés selon les perspectives catégorielles et dimensionnelles de la personnalité. Les résultats témoignent que la personnalité normale ou pathologique des personnes ayant une DI est un sujet peu exploré dans la documentation scientifique. La majorité des travaux portent sur la perspective catégorielle. Cependant, un intérêt récent pour l'approche dimensionnelle permet d'envisager le développement de modèles trans-nosographiques de la personnalité des personnes ayant une DI. Le deuxième article (Chalb & Crocker, 2013) présente les résultats d'une étude empirique ayant eu pour objectifs : 1) d'identifier des profils de personnalité au sein d'un échantillon de 296 participants présentant une DI légère à modérée, 2) d'identifier les types de comportements agressifs associés aux différents profils de personnalité, et 3) de décrire les caractéristiques sociodémographiques et cliniques associées aux différents profils de personnalité. Afin de répondre à ces objectifs, dans un premier temps, une analyse de classification hiérarchique a été réalisée sur la base des résultats obtenus à un test de personnalité adapté aux caractéristiques des personnes présentant une DI ( Reiss Profile ; Reiss & Havercamp, 2001). L'analyse réalisée a permis d'identifier sept profils distincts de personnalité : Pacifistes (19,2 %), Sociables (16,5 %), Confiants (15,2 %), Altruistes (14,5 %), Conformistes (15,8 %), Émotifs (10,8 %) et Asociaux (7,7 %). Dans un deuxième temps, le type de comportements agressifs associés aux différents profils de personnalité, ainsi que leurs caractéristiques sociodémographiques et cliniques ont été cernés. L'identification de profils distincts de la personnalité permet d'améliorer la compréhension des facteurs de risque associés à l'agressivité et ouvre de nouvelles perspectives notamment concernant les procédures diagnostiques ou encore les interventions à visées de prévention ou de traitement des comportements agressifs chez les personnes présentant une DI. La conclusion de cette thèse présente les résultats, les forces et les limites des deux études, les possibles implications cliniques ainsi que des pistes de recherches futures.fr
dc.language.isofrfr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Laurent Chaïbfr
dc.subjectProfils de personnalitéfr
dc.subjectFacteurs associésfr
dc.subjectComportements agressifsfr
dc.subjectDéficience intellectuellefr
dc.titleContribution de la personnalité dans les comportements agressifs chez les personnes présentant une déficience intellectuellefr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplinePsychologiefr
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humainesfr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.nameD. Ps.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record