Show simple document record

dc.contributor.advisorTourigny, Marcfr
dc.contributor.authorClements, Genevièvefr
dc.date.accessioned2014-05-14T14:21:16Z
dc.date.available2014-05-14T14:21:16Z
dc.date.created2009fr
dc.date.issued2009fr
dc.identifier.isbn9780494531532fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/643
dc.description.abstractBien qu'il n'existe pas de définition universelle de ce que sont les comportements sexuels sains des enfants, un récent rapport d'experts de l'Association for Treatment of Sexual Abusers (ATSA, Task Force, 2008) propose que les jeux sexuels et l'exploration sexuelle normale des enfants sont des comportements qui apparaissent spontanément, de façon intermittente, qui sont mutuels et non-coercitifs lorsqu'ils impliquent d'autres enfants et que ces comportements eux-mêmes n'entraînent pas de détresse émotionnelle. Les comportements sexuels des enfants s'étenderaient sur un continuum allant de l'exploration saine aux comportements sexuels agressifs en passant par les CSP (Bonner, Walker et Berliner, 1999; Gagnon, 2003; Johnson, 2002; Pithers, Gray, Busconi et Houchens, 1998, Ryan, 2000). Les auteurs s'étant penchés sur le sujet observent également que la nature ainsi que la fréquence des comportements sexuels varient en fonction de différents facteurs, notamment l'âge, le sexe et la présence ou non d'un antécédent d'agression sexuelle. Même si nous assistons à une augmentation croissante de la manifestation de comportements sexuels dans notre société, la littérature portant sur les comportements sexuels des enfants reste à ce jour peu développée (Gagnon, 2003; Lepage, 2008; Wanderley, 2005). À notre connaissance, il n'existe aucune étude québécoise ayant étudié les comportements sexuels des enfants québécois âgés de moins de 12 ans n'ayant pas été agressés sexuellement ou ne présentant pas de comportements sexuels problématiques. Ailleurs, très peu d'études se sont penchées sur le sujet. Le fait que les études existantes démontrent des divergences dans leurs résultats selon leur pays d'origine ne peut permettre de généraliser les connaissances actuelles à la population québécoise (Friedrich, Fisher, Acton, Berliner, Butler, Damon, Davies, Gray et Wright, 2001; Larsson, Svedin et Friedrich, 2000; Wanderley, 2005). Cette recherche vise donc, d'abord, 'à décrire la nature et la fréquence des comportements sexuels d'enfants québécois et vérifier s'il existe des différences selon l'âge et le sexe de l'enfant. Ensuite, elle tente de vérifier s'il existe des différences dans la nature et la fréquence des comportements sexuels des enfants normaux et ceux victimes d'agression sexuelle en fonction de l'âge et du sexe des enfants. Pour ce faire, nous avons comparé les comportements sexuels d'un groupe d'enfant n'ayant pas vécu d'agression sexuelle ( n =152) que nous considérons comme notre groupe normatif à un groupe d'enfants ayant vécu une agression sexuelle (n =152). Les enfants du premier groupe ont été recrutés dans différents milieux de la ville de Montréal et il a été confirmé par leurs parents qu'ils n'ont pas vécu d'agression sexuelle. Le second groupe provient de trois centres jeunesse du Québec où les enfants sont pris en charge à la suite d'une agression sexuelle. Une version française du Child Sexual Behavior Inventory-III (Friedrich, 1997) a été utilisée pour mesurer les comportements sexuels des deux groupes d'enfants. Les résultats obtenus permettent de constater que l'échantillon normatif de notre étude présente une proportion relativement faible d'enfants présentant les différents comportements sexuels du CSBI-III. Par contre, nous avons pu identifier que les comportements sexuels les plus observés chez ces enfants sont liés à l'auto-stimulation, aux problèmes de frontière, au voyeurisme et à l'intérêt pour la sexualité tandis que les moins observés s'apparentent aux comportements sexuels intrusifs et à l'auto-stimulation impliquant une pénétration avec un objet. Également, les résultats obtenus pour ce groupe permettent de constater que les comportements sexuels des enfants normaux varient en fonction de l'âge, les enfants plus jeunes en présentant davantage, mais très peu en fonction du sexe. Également, nos résultats démontrent que les comportements sexuels des enfants victimes d'agression sexuelle se distinguent en terme de nature et de fréquence comparativement à ceux des enfants non victimes. En effet, les enfants victimes ont présenté des fréquences plus élevées de comportements sexuels pour la grande majorité des comparaisons effectuées. Ces comportements sexuels étant associés aux problèmes de frontière, aux comportements sexuels intrusifs et aux connaissances sexuelles, ce, indépendamment de l'âge et du sexe des enfants.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Geneviève Clementsfr
dc.titleLes comportements sexuels des enfants de 2-12 ans victimes d'agression sexuelle ou non comparaison de la nature et de la fréquence des comportements selon l'âge et le sexefr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplinePsychoéducationfr
tme.degree.grantorFaculté d'éducationfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record