Show simple document record

Other titre : Association between the physical and political school environment and types of physical activities practiced by Grade 5 and 6 students

dc.contributor.advisorBélanger, Mathieufr
dc.contributor.authorWard, Stephanie Annfr
dc.date.accessioned2015-02-23T19:32:18Z
dc.date.available2015-02-23T19:32:18Z
dc.date.created2013fr
dc.date.issued2013fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/6372
dc.description.abstractRésumé: Problématique : Même si seulement 7 % des jeunes accumulent les 60 minutes d'activité physique recommandées par jour, les jeunes prennent part à différents types d'activités physiques. Plusieurs caractéristiques de l'environnement scolaire peuvent influencer la pratique d'activité physique, mais on ne connait pas le lien entre l'environnement scolaire et la participation des jeunes à différents types d'activités physiques. Les objectifs de la présente étude sont de déterminer si les infrastructures et les politiques scolaires sont liées à la participation aux activités physiques individuelles, en groupe, organisées, et non-organisées. Méthodes : Cette étude transversale a été menée auprès de 776 élèves de la 5' et 6` année provenant de 16 écoles du Nouveau-Brunswick qui ont participé au projet « Mesurer les Activités des jeunes pour Comprendre leurs Habitudes » (MATCH). L'information sur l'environnement physique et les politiques scolaires a été recueillie à l'aide d'un questionnaire rempli par des représentants scolaires. L'information sur les types d'activités physiques pratiquées ainsi que sur l'atteinte des recommandations en activité physique par les jeunes a été obtenue à raide de questionnaires auto-administrés complétés par les élèves. Des analyses de régressions multiniveaux ont été effectuées afin d'examiner la relation entre l'environnement scolaire et les types d'activités pratiquées, ainsi que l'atteinte des recommandations en activité physique chez les filles et les garçons. Résultats : Chaque changement d'unité du score représentant un environnement favorable au transport actif était positivement associé à la participation aux activités organisées (RC= 1,34, IC à 95% = 1,04, 1,74) et aux activités de groupe (RC= 1,54, IC à 95% =1,19, 1,99) chez les filles, de même qu'à la participation aux activités individuelles (RC=1,45, 1C à 95% = 1,04, 2,04) et à atteinte des recommandations en matière d'activité physique (RC= 1,18, 1C à 95% = 1,00, 1,40) chez les garçons. Les politiques scolaires qui favorisent l'activité physique étaient aussi liées à la participation aux activités non organisées (RC-1,18, IC à 95% =1,00, 1,40) chez les filles. Conclusion : Les environnements scolaires qui favorisent le transport actif sont liés à une plus grande chance de participer à une variété d'activités physiques. Les politiques scolaires qui font la promotion de l'activité physique pourraient aussi être des méthodes intéressantes pour encourager les filles à participer à des activités organisées et de groupe. // Abstract: Background: Although only 7% of Canadian youth meet the recommended 60 minutes of physical activity per day, youth take part in a wide variety of different physical activities. Many characteristics of the school environment can influence youths' participation in physical activity, but the relationship between the school environment and participation in specific types of physical activities remains unexplored. The objectives of this study are to identify if school infrastructures and policies are associated with participation in individual, team-based, organized, and non-organized physical activities. Methods: This cross-sectional study included 776 Grade 5 and 6 students from 16 schools across New Brunswick who participated in the Measuring Activities of Teenagers to Comprehend their Habits (MATCH) project. The physical and political environment was assessed through a questionnaire completed by school representatives. Types of physical activities and physical activity levels were obtained from questionnaires self-administered by students. Multilevel regression analyses were used to examine relationships between the schools' physical and political environment and the types of physical activities, and levels of physical activity of the students. Results: Additional units of the school environmental active commuting score were positively associated with girls' participation in organized (OR= 1.34, 95% CI=1.04, 1.74) and group-based physical activities (OR=1.54, 95% CI=1.19, 1.99) and with boys' odds of participating in individual activities (OR=1.45, 95% CI=1.04, 2.04) and meeting physical activity recommendations (OR=2.19, 95% CI=1.43, 3.37). School policies supporting physical activity were also positively associated with girl's odds of participating in non-organized physical activities (OR=1.18, 95% CI=1.00, 1.40). Conclusions: Environments which favor active commuting were associated with a higher likelihood of participation in a wide variety of different physical activities. School policies promoting physical activity could also be an interesting way of encouraging girls to participate in group-based and organized physical activities.fr
dc.language.isofrfr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Stephanie Ann Wardfr
dc.subjectPolitiquesfr
dc.subjectTransport actiffr
dc.subjectEnvironnement scolairefr
dc.subjectActivité physiquefr
dc.titleAssociation entre l'environnement physique, les politiques scolaires et les types d'activités physiques pratiquées par les jeunes de la 5e et 6e annéefr
dc.title.alternativeAssociation between the physical and political school environment and types of physical activities practiced by Grade 5 and 6 studentsfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineSciences cliniquesfr
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santéfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record