Show simple document record

dc.contributor.advisorLeduc, Richardfr
dc.contributor.authorPerzo, Nicolasfr
dc.date.accessioned2015-02-23T19:32:09Z
dc.date.available2015-02-23T19:32:09Z
dc.date.created2013fr
dc.date.issued2013fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/6349
dc.description.abstractL’Urotensine II (UII) est un peptide cyclique de 11 acides aminés initialement isolé à partir de l’urophyse de gobie. Cette hormone est impliquée dans l'homéostasie cardiovasculaire et exerce la majorité de ses effets par l'intermédiaire du récepteur de l'urotensine (UT). Le récepteur UT est couplé préférentiellement à la protéine G hétérotrimérique G?q et les propriétés fonctionnelles de ce récepteur ont principalement été étudiées pour sa capacité à induire la production d'inositol phosphate ainsi que la mobilisation de Ca[indice supérieur 2+] intracellulaire. Il a été rapporté que UT peut également coupler à d'autres protéines G hétérotrimériques G?i/o et qu’il peut activer plusieurs voies indépendantes de la protéine G, tels que la voie des MAP Kinase et de la beta-arrestine. Notre hypothèse stipule que différents ligands d’UT peuvent induire ou stabiliser différentes conformations du récepteur, chacune conduisant à une signalisation spécifique, ce concept est connu sous le nom de sélectivité fonctionnelle ou signalisation biaisée. Nous avons sélectionné 6 analogues de UII qui diffèrent dans leur structure chimique et nous avons évalué leur capacité à activer plusieurs voies de signalisation: G?q G?i, G?13, ERK, NF?B et le recrutement de la ?-arrestine. Par ailleurs, la technologie de transfert d’énergie bioluminescente par résonnance (BRET) fut utilisée pour évaluer l’activation spécifique des protéines G?q, G?i, G?13 ainsi que le recrutement de la ?-arrestine-2. Nous avons montré que la substitution de la lysine en huitième position de UII affecte la propriété du peptide à activer certaines voies de signalisation. De plus, l’analogue Nle8-UII agit comme agoniste complet sur la voie G?q mais active faiblement le recrutement de la ?-arrestine-2 ainsi que la voie NF?B. Cette étude a permis d’identifier des ligands sélectifs pour certaines voies de signalisation d’UT et pourrait permettre la conception de ligands sélectifs pour UT dans diverses pathologies associées à ce récepteur. [symboles non conformes]fr
dc.language.isofrfr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Nicolas Perzofr
dc.subjectG[alpha]3.fr
dc.subjectBRETfr
dc.subjectLysinefr
dc.subjectUTfr
dc.subjectUIIfr
dc.titleRôle des déterminants moléculaires impliqués dans la signalisation du récepteur urotensine IIfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplinePharmacologiefr
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santéfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record