Show simple document record

dc.contributor.advisorBoudreau, Françoisfr
dc.contributor.authorLatreille, Roxannefr
dc.date.accessioned2015-02-23T19:32:01Z
dc.date.available2015-02-23T19:32:01Z
dc.date.created2013fr
dc.date.issued2013fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/6329
dc.description.abstractLe régulateur transcriptionnel Cux1 est impliqué dans le processus de migration des cellules cancéreuses. Dans un modèle d’inflammation intestinale de type colite expérimentale, l’absence de Cux1 entraîne une perte de la restitution de l'épithélium intestinal. Ceci nous a amenés à poser l’hypothèse que Cux1 serait fonctionnellement impliqué dans le processus de migration cellulaire lors de la régénération épithéliale en contexte de maladies inflammatoires intestinales. En utilisant des conditions de culture limitant la prolifération, une diminution de la réponse migratoire des cellules épithéliales a été observée en absence de Cux1. Cette diminution de migration a été accompagnée d’une perte du remaniement du cytosquelette d'actine et d’une diminution du nombre de lamellipodes formés au front de migration. En vérifiant l’activité des voies classiques de migration RhoA et Rac1, une modulation des modifications post-traductionnelles sur chacune des protéines terminales de ces voies a été observée. Une augmentation du niveau de phosphorylation inhibitrice sur sérine 3 de la cofiline et une diminution de la phosphorylation activatrice sur la protéine ribosomale S6 ont été observées en absence de Cux1. Toutefois, ces protéines ne sont pas des cibles transcriptionnelles du régulateur Cux1. Une analyse par micropuce a permis d’identifier de nouveaux substrats de Cux1 pertinents au processus de restitution épithéliale. Ainsi, les gènes FgfR2, Shc4 et Vav2 ont été découverts pour être impliqués autant au niveau cellulaire que physiologique en contexte inflammatoire. De plus, Cux1 semble en mesure de cibler directement ces trois promoteurs. Un essai de récupération du phénotype en inhibant la voie RhoA a permis d'observer un rétablissement partiel de la réponse migratoire des cellules n’exprimant pas Cux1, suggérant que Vav2 et la voie Rac1 auraient une importance dans cette restitution épithéliale intestinale. Des modulations de gènes impliqués dans la restitution ont été observées par séquençage des ARNs chez des souris mutantes pour Cux1.fr
dc.language.isofrfr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Roxanne Latreillefr
dc.subjectInflammation.fr
dc.subjectRac1fr
dc.subjectRestitutionfr
dc.subjectCux1fr
dc.subjectCellules épithéliales intestinalesfr
dc.titleLe facteur de transcription Cux1 comme régulateur de la restitution épithéliale intestinale via la voie de signalisation Rac1fr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineBiologie cellulairefr
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santéfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record