Show simple document record

dc.contributor.advisorPréville, Michelfr
dc.contributor.authorJozwiak, Nataliafr
dc.date.accessioned2015-02-23T19:31:56Z
dc.date.available2015-02-23T19:31:56Z
dc.date.created2013fr
dc.date.issued2013fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/6315
dc.description.abstractLa dépression est un trouble fréquent chez les personnes âgées, ayant une prévalence annuelle entre 1%-6%. La dépression est souvent associée à des événements stressants et peut se manifester à travers différents symptômes. Le deuil est un second phénomène commun chez les aînés, et il est parmi les stresseurs les plus associés à la dépression majeure. Cependant, dans le DSM-IV, le deuil est un critère d'exclusion pour le diagnostic de dépression, pour des questions de validité. L'objectif de ma recherche était d'observer s'il existe une distinction entre la dépression majeure et mineure (MD), et la dépression liée au deuil, ainsi qu'entre la dépression et la dépression atypique, chez les personnes âgées du Québec. Les objectifs secondaires de cette recherche sont d'observer s'il existe des différences entre les symptômes de la dépression liée au deuil et la MD ainsi qu'entre la dépression atypique et la MD, et de documenter les facteurs associés à la dépression associée à ces deux désordres. Les données utilisées proviennent de l'Enquête sur la Santé des Aînés (ESA), qui consiste en une entrevue à deux temps de mesure à un an d'intervalle. Les données de l'enquête ESA ont été jumelées aux données administratives de la Régie de l'assurance maladie du Québec (RAMQ). Pour tester notre hypothèse, une analyse de classe latente (LCA) exploratoire, avec des indicateurs binaires de classes latentes, a été réalisée avec Mplus 5.21. Une régression logistique multivariée a été utilisée afin de déterminer les associations entre les groupes établis par le LCA, et les facteurs et les conséquences étudiés. Dans notre échantillon, la prévalence de la dépression associée au deuil chez les aînés est de 39%. Les individus avec une dépression liée au deuil ont une plus faible probabilité de rapporter des symptômes dépressifs que les individus avec une dépression, mais les symptômes sont aussi persistants que chez les individus avec une dépression. Les principaux facteurs de risque associés à la dépression liée au deuil sont le statut de veuf et une faible scolarité. Les individus avec une dépression liée au deuil utilisent moins les services médicaux et reçoivent moins de prescriptions d'antidépresseur, comparativement aux individus avec une dépression majeure ou mineure. Nos résultats suggèrent que les individus avec une dépression liée au deuil ne doivent pas être exclus d'un diagnostic selon le DSM-IV. La dépression atypique n'est pas un sous-type distinct de la dépression, sur une base symptomatologique, ni sur les caractéristiques médicales associées.fr
dc.language.isofrfr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Natalia Jozwiakfr
dc.subjectPopulation vieillissantefr
dc.subjectDépression atypiquefr
dc.subjectDépressionfr
dc.subjectDeuilfr
dc.titleLa dépression associée au deuil et la dépression atypique chez la population âgée du Québecfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineSciences cliniquesfr
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santéfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record