Show simple document record

dc.contributor.advisorDurand, Marie-Joséfr
dc.contributor.authorRenaud, Judithfr
dc.date.accessioned2015-02-23T19:22:11Z
dc.date.available2015-02-23T19:22:11Z
dc.date.created2013fr
dc.date.issued2013fr
dc.identifier.isbn9780494951033fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/6251
dc.description.abstractLa qualité de vie (QV) et la participation sont deux cibles importantes des interventions en réadaptation. Pourtant, peu d’études ont documenté la QV globale et la participation des personnes âgées ayant une déficience visuelle (DV). Par ailleurs, les cliniciens et les chercheurs en réadaptation visuelle s'entendent pour reconnaître qu’une intervention dès l’apparition de la DV serait un élément important contribuant au succès des interventions et pourrait donc influencer positivement la QV et la participation. Or, la sévérité de la DV au moment de l’intervention initiale en réadaptation (MIR) et ses impacts à long terme sur la QV ainsi que la participation ont été peu explorés. Objectif : Cette étude vise à approfondir les connaissances liées à la QV, à la participation et au MIR des aînés ayant une DV acquise à l’âge adulte. Méthodologie : Cette étude descriptive corrélationnelle transversale a sollicité la participation de personnes âgées présentant une DV causée par la dégénérescence maculaire liée à l’âge et ayant participé à un programme de réadaptation. Les 140 participants, recrutés à l’Institut Nazareth et Louis-Braille, ont répondu à divers questionnaires validés dont l’Indice de la qualité de vie et la Mesure des habitudes de vie pour évaluer, dans l’ordre, leur QV et leur participation dans les activités courantes et les rôles sociaux (réalisation et satisfaction). L’acuité visuelle a permis de qualifier la sévérité de la DV au MIR. Résultats : La QV des participants s’est révélée bonne et équivalente à celle de la population générale. Les symptômes dépressifs et le soutien social expliquaient 54% (p < 0,001) de la variance de la QV. Comparativement aux personnes âgées sans déficience, les participants présentaient plus de restrictions de participation, mais ils se disaient en général satisfait de leur niveau de participation. Enfin, ils présentaient au mieux une DV modérée au MIR. Il n’y avait pas d'association significative entre le MIR et les deux variables dépendantes, la QV et la participation, mise à part une faible corrélation significative avec le niveau de réalisation dans les activités courantes (r = -0,18 p = 0,03). Conclusion : Bien que les personnes âgées avec une DV semblent satisfaites de leur vie en général et de leur niveau de participation, elles demeurent plus vulnérables comparativement à leurs paires sans déficience. En effet, elles présentent plus de symptômes dépressifs et plus de restrictions de participation, même après avoir suivi un programme de réadaptation. Une DV modérée plutôt que sévère au MIR ne prédit pas une meilleure QV, ni participation à long terme pour cette population. Cependant, le contexte de l’étude n’a pas permis de vérifier l’impact d’une prise en charge au stade léger de la DV. Des études longitudinales s’avèrent nécessaires afin de mieux comprendre l'impact de la DV sur la QV et la participation des personnes âgées. Les recherches futures devraient également examiner les prédicteurs de la QV et de la participation afin de développer des programmes de réadaptation plus étroitement liés aux besoins de cette population.fr
dc.description.abstractAbstract: Quality of life (QOL) and participation are important outcomes of rehabilitation interventions. However, few studies have documented global QOL and participation of older people with visual impairment (VI). In addition, clinicians and researchers in vision rehabilitation accept that intervention at the onset of VI is an important element contributing to its success and, therefore, could positively influence QOL and participation. However, VI severity at the time of the initial rehabilitation intervention and its long-term impacts on QOL and participation have not been extensively explored. Purpose: This study aimed to deepen the knowledge related to QOL, participation and time of the initial rehabilitation intervention for older adults with VI acquired in later life. Methods: This descriptive correlational cross-sectional study involved elderly people with VI caused by age-related macular degeneration who had participated in a rehabilitation program. The 140 participants, recruited at the Institut Nazareth et Louis-Braille, responded to various validated questionnaires including the Quality of Life Index and Assessment of Life Habits to assess QOL and participation in daily activities and social roles (accomplishment and satisfaction), respectively. Visual acuity determined VI severity at the time of the initial rehabilitation intervention. Results: The participants' QOL was good and equivalent to that of the general population. Depressive symptoms and social support explained 54% (p<0.001) of the QOL variance. Compared to older adults without disabilities, participants had greater participation restrictions, but they were generally satisfied with their level of participation. Finally, they had at best a moderate VI at the time of the initial rehabilitation intervention. There was no significant association between time of the initial rehabilitation intervention and both dependant variables, QOL and participation, except a weak significant correlation with the level of accomplishment in daily activities (r = -0.18, p = 0.03). Conclusions: Although older adults with VI seem satisfied with their life in general and their level of participation, they remain more vulnerable compared to their peers without disabilities. In fact, they have more depressive symptoms and participation restrictions, even after completing a rehabilitation program. A moderate rather than severe VI at the time of the initial rehabilitation intervention does not predict a better long-term QOL or participation in this population. However, the context of the study did not allow testing the impact of an intervention when the VI was mild. Longitudinal studies are needed to better understand the impact of VI on QOL and participation of older adults. Future research should also examine predictors of QOL and participation to develop rehabilitation programs linked more closely to the needs of this population.en
dc.language.isofrfr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Judith Renaudfr
dc.subjectIntervention précocefr
dc.subjectRéadaptationfr
dc.subjectPersonne âgéefr
dc.subjectDéficience visuellefr
dc.subjectSatisfactionfr
dc.subjectParticipationfr
dc.subjectQualité de viefr
dc.titleQualité de vie, participation et moment de l'intervention en réadaptation chez les personnes âgées ayant une déficience visuellefr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplineSciences cliniquesfr
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santéfr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.namePh.D.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record