Show simple document record

dc.contributor.advisorBell, Lindafr
dc.contributor.authorMartel, Marie-Joséefr
dc.date.accessioned2015-02-23T19:22:08Z
dc.date.available2015-02-23T19:22:08Z
dc.date.created2012fr
dc.date.issued2012fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/6245
dc.description.abstractLe but de la présente étude est de décrire l'établissement de la relation parents-enfant prématuré dans un contexte d'hospitalisation à l'unité néonatale (UNN). Les objectifs spécifiques sont, de décrire, selon la perspective des mères et celle des pères, l'établissement de la relation avec leur enfant prématuré à l'UNN. Un devis qualitatif de type théorisation ancrée a été utilisé. Le modèle de la relation parents-enfant (Bell, 2002), comportant cinq composantes (découverte, proximité physique, communication, engagement, contact affectif) a guidé l'étude. Quinze mères et dix pères d'enfants prématurés (nés entre 32 et 37 semaines) ont participé à deux entretiens semi-dirigés (1 individuel et 1 individuel "in situ"). Les entretiens ont été réalisés dans la première semaine de vie suivant la naissance prématurée. Les données ont été analysées selon les trois niveaux d'analyse (codification ouverte, axiale et sélective) de Strauss et Corbin (Strauss & Corbin, 2004; Corbin & Strauss, 2008). Les résultats soutiennent deux modèles d'établissement de la relation uniques aux mères et aux pères d'enfant prématuré. Les résultats révèlent une composante centrale, des interinfluences entre les composantes et des définitions distinctites dans l'établissement de la relation mère-enfant et père-enfant prématuré. Pour les mères, il appert que la composante de la proximité physique est celle qui occupe une place fondamentale dans l'établissement de la relation avec leur enfant. Cette composante est essentielle au déploiement de la découverte, de l'engagement, du contact affectif et de la communication. Pour les pères, les résultats montrent que leur engagement envers leur enfant représente la composante au coeur de la relation avec son enfant prématuré, et ce, dès les premières minutes suivant la naissance prématurée. De plus, celle-ci influence le déploiement du contact affectif, de la découverte, de la proximité physique, mais également de la communication dans la relation père-enfant prématuré. Ainsi, les deux modèles représentent, en quelque sorte, des ensembles vivants dans lesquels les cinq composantes partagent des influences mutuelles. La présente étude propose également une redéfinition de la sensibilité parentale à la lumière de l'établissement de la relation parents-enfant prématuré. En effet, la conscience réflexive s'avère être une avenue prometteuse permettant d'expliquer le liant relationnel entre les différentes composantes de la relation. Cette étude met en évidence, de façon holiste, les subtilités des prémisses relationnelles de ces dyades, ce qui constitue une richesse pour comprendre et soutenir l'expérience de l'établissement de cette relation à l'UNN.fr
dc.language.isofrfr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Marie-Josée Martelfr
dc.subjectSensibilité parentalefr
dc.subjectUnité néonatalefr
dc.subjectEnfant prématuréfr
dc.subjectRelation parents-enfantfr
dc.titleL'établissement de la relation parents-enfant prématuré à l'unité néonatalefr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplineSciences cliniquesfr
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santéfr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.namePh.D.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record