Show simple document record

dc.contributor.advisorBolduc, Nicolefr
dc.contributor.authorLestage, Catherinefr
dc.date.accessioned2015-02-23T19:22:06Z
dc.date.available2015-02-23T19:22:06Z
dc.date.created2012fr
dc.date.issued2012fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/6242
dc.description.abstractAu Québec, près de 120,000 personnes âgées vivent dans plus de 2,000 résidences privées avec services. Ces milieux de vie substituts se présentent sous plusieurs formes, car ils se sont développés, jusqu'à tout récemment, sans aucun contrôle étatique. Il en résulte une importante variabilité dans, par exemple, les services offerts, les ratios de personnel, l'aménagement physique, les critères d'admission et les capacités d'accueil. L'hétérogénéité de ces milieux rend leur représentation et leur comparaison laborieuses, autant pour les professionnels de la santé que pour les personnes âgées et leur famille. Le développement de classifcation est particulièrement utile lorsqu'on souhaite se représenter un ensemble hétérogène, comme c'est le cas des résidences privées avec services accueillant des personnes âgées (RPA). L'objectif général de l'étude est de développer et de valider, à l'aide d'analyses de classification automatisée (ACA), une classification des RPA basée sur des caractéristiques de leur environnement physique et organisationnel. La présente thèse intègre trois articles scientifiques, en lien avec chacun des trois objectifs spécifiques de l'étude. Le premier article détaille la méthodologie et les résultats liés à l'identification des caractéristiques nécessaires à la représentation d'une RPA. Cent soixante-quinze variables ont été identifiées. Le deuxième article décrit le développement d'un questionnaire pour mesurer ces variables, l'étude de la fidélité test-retest du questionnaire ainsi que l'appréciation de sa cohérence interne. Somme toute, le questionnaire de l'environnement physique et organisationnel (EPO) présente de bonnes propriétés métrologiques. Enfin, le troisième article présente de manière détaillée le développement et la validation de la classification. À cet effet, 552 des 1,928 propriétaires de RPA admissibles ont complété le questionnaire EPO afin de fournir les informations nécessaires à la création de la classification. Différentes méthodes d'ACA ont été employées. Trois classifications plausibles ont été soumises à un groupe d'experts composé de huit intervenants cliniques. La classification retenue par ce comité est issue de la méthode hiérarchique de Ward combinée à la méthode non hiérarchique k-means. La classification est composée de cinq groupes de RPA qui se distinguent, entre autres, par les services offerts, la clientèle accueillie et le niveau de support à l'autonomie fonctionnelle. Ces travaux de recherche sont les premiers à regrouper les RPA du Québec en groupes homogènes mutuellement exclusifs sur la base de leur environnement physique et organisationnel. Une fois implantée, cette classification fournira des informations précieuses aux intervenants, aux gestionnaires ainsi qu'aux personnes âgées et leur famille. Elle favorisera davantage de congruence entre les besoins cliniques identifiés, les préférences de la personne âgée et le choix d'une RPA optimale.fr
dc.language.isofrfr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Catherine Lestagefr
dc.subjectAnalyses de classification automatiséefr
dc.subjectEnvironnementfr
dc.subjectClassificationfr
dc.subjectFidélitéfr
dc.subjectQuestionnairefr
dc.subjectPersonnes âgéesfr
dc.subjectRésidences privéesfr
dc.titleDéveloppement et validation d'une classification des résidences privées avec services accueillant des personnes âgéesfr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplineSciences cliniquesfr
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santéfr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.namePh.D.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record