Show simple document record

dc.contributor.advisorTrudel, Marcelfr
dc.contributor.authorFecteau, Stéphaniefr
dc.date.accessioned2014-05-14T14:21:10Z
dc.date.available2014-05-14T14:21:10Z
dc.date.created2008fr
dc.date.issued2008fr
dc.identifier.isbn9780494429570fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/617
dc.description.abstractCe projet de recherche, réalisé en collaboration avec la Fondation Mira, vise notamment à évaluer l'impact de la relation d'attachement mère-enfant sur l'établissement du lien d'attachement entre l'enfant autiste et un chien d'assistance récemment intégré dans la famille. Plus spécifiquement, l'étude cible la qualité de la relation d'attachement chez 27 enfants âgés entre 5 et 12 ans présentant un trouble envahissant du développement (autisme, trouble envahissant du développement non spécifié et Asperger). De plus, la sévérité des comportements autistes est abordée, de même que l'effet modérateur du stress parental sur la relation de l'attachement. Les modalités d'évaluation retenues sont diversifiées (entrevues, observations et questionnaires) et rendent compte de l'orientation conceptuelle du projet qui considère que l'étude de l'impact du chien sur l'enfant autiste doit de se référer à une approche écosystémique de la famille. D'ailleurs, peu de travaux de recherche ont abordé l'étude du fonctionnement quotidien de l'enfant autiste en contexte familial. Les résultats de la recherche démontrent en premier lieu que les enfants qui ont une évaluation élevée à l'indice de sévérité du trouble autistique se révèlent les plus jeunes de l'échantillon. Il s'avère également que les enfants qui ont le moins d'interaction avec l'adulte et la mère sont ceux où l'on a observé le plus de contacts avec celle-ci lors d'évaluation de l'attachement. Pour ce qui est de la contribution du stress familial, on relève une relation significative entre le degré de sévérité de l'autisme et le stress associé au rôle parental. Quant à l'attachement de l'enfant à la mère, une seule échelle corrèle significativement avec le stress, soit celle qui s'associe au contact de l'enfant avec la mère, et ce, chez les enfants plus âgés. Enfin, on relève que les comportements d'attachement de l'enfant et du chien ne corrèlent pas avec le construit d'attachement mère-enfant évalué un mois avant l'intégration de l'animal au domicile familial, mais plutôt avec le stress associé au rôle parental. Dans l'ensemble, le projet fournit une information contribuant à mieux nuancer le fonctionnement de l'enfant autiste dans son milieu familial.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Stéphanie Fecteaufr
dc.subjectAutismefr
dc.subjectAttachementfr
dc.subjectChien d'assistancefr
dc.subjectStress parentalfr
dc.titleIntégration d'un chien d'assistance dans la famille d'un enfant présentant un TED : la contribution de la théorie de l'attachement parent-enfantfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplinePsychoéducationfr
tme.degree.grantorFaculté d'éducationfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM.A.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record