Show simple document record

dc.contributor.advisorSt-Hilaire, Francefr
dc.contributor.authorLefebvre, Rébeccafr
dc.date.accessioned2015-02-23T16:07:44Z
dc.date.available2015-02-23T16:07:44Z
dc.date.created2013fr
dc.date.issued2013fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/6094
dc.description.abstractLa santé psychologique au travail (ci-après nommée SPT) est une préoccupation actuelle sur le plan économique, social et, surtout, organisationnel. Une voie prometteuse en matière d'intervention sur la SPT concerne le développement des comportements de leadership. Ainsi, si plusieurs études ont montré le lien entre le leadership et la SPT des employés, seulement quelques études ont porté sur l'identification de comportements de gestion spécifiquement en lien avec la SPT des employés. Qui plus est, ces études portent essentiellement sur la SPT des employés. En effet, peu d'attention a été accordée à la SPT des gestionnaires et, plus précisément, à la SPT des gestionnaires de premier niveau. Or, il apparaît que les gestionnaires de ce niveau de gestion sont de plus en plus touchés par les problèmes de SPT. Le présent mémoire porte sur les pratiques des gestionnaires intermédiaires qui influencent la SPT des gestionnaires de premier niveau. Dans le cadre de la présente étude qualitative, nous identifions les pratiques de gestion spécifiques (ci-après nommées PGS) des gestionnaires intermédiaires associées à la SPT des gestionnaires de premier niveau, et ce, en tenant compte des ressources et des contraintes qui ont une incidence sur la capacité du gestionnaire intermédiaire à mettre en place ces pratiques. Pour ce faire, des entrevues semi-dirigées ont été menées (n =16) dans deux organisations distinctes (qui oeuvrent dans les secteurs de l'enseignement post-secondaire et du transport public), auprès de gestionnaires intermédiaires et de gestionnaires de premier niveau. L'analyse des données a été réalisée à l'aide d'un modèle de départ (St-Hilaire, 2012) qui a été bonifié par l'analyse inductive des données; la méthode du template analysis a été utilisée pour l'analyse des données. L'analyse des résultats a permis d'identifier et de classer hiérarchiquement 111 PGS selon des niveaux méso et macro. Les résultats font ressortir des différences avec le modèle de départ : trois nouveaux grands regroupements de compétences (niveau macro) ont été identifiés, soit les pratiques d'orientation , les pratiques de coopération et les pratiques de gestion des connaissances spécialisées . L'analyse comparative des pratiques les plus relevées par les gestionnaires intermédiaires et les gestionnaires de premier niveau fait ressortir une vision partagée. Enfin, l'identification et la hiérarchisation des ressources/contraintes en lien avec la mise en place des PGS associées à la SPT ont permis de recenser 59 ressources/contraintes. Les retombées théoriques et pour l'intervention seront discutées, ainsi que les limites de l'étude, pour conclure avec les pistes de recherche futures.fr
dc.language.isofrfr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Rébecca Lefebvrefr
dc.subjectSanté psychologique au travailfr
dc.subjectLeadershipfr
dc.titleLa santé psychologique au travail des gestionnaires de premier niveau : identification des pratiques des gestionnaires intermédiairesfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineAdministrationfr
tme.degree.grantorFaculté d'administrationfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record