Show simple document record

dc.contributor.advisorChampagne, Claudiafr
dc.contributor.authorLamoureux, Davidfr
dc.date.accessioned2015-02-23T16:07:44Z
dc.date.available2015-02-23T16:07:44Z
dc.date.created2012fr
dc.date.issued2012fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/6093
dc.description.abstractDepuis les années 1990, le marché des prêts syndiqués a connu un essor spectaculaire. Il représentait en 2008, avant la crise financière, environ un tiers du financement des entreprise à l'échelle international. Les prêts syndiqués sont devenus une classe d'actif à part entière et ils permettent notamment aux institutions financières d'affiner leur diversification du risque, de se soumettre plus aisément aux exigences réglementaires, d'obtenir des expositions internationales sans établir de présence physique à l'étranger et même d'établir des relations d'affaires profitables et durables. La littérature sur le sujet est relativement jeune et les champs couverts sont limités. Par contre, ce marché présente des caractéristiques particulières qui suscitent l'intérêt des chercheurs. Nous savons notamment que ce marché est composé uniquement d'investisseurs institutionnels et que ceux-ci surveillent étroitement la situation financière des emprunteurs. Nous croyons donc que les prix des titres sont moins affectés par du bruit et que moins de mouvements irrationnels les éloignent de leur vraie valeur. Conséquemment, nous sommes en mesure de tirer des conclusions d'une meilleure acuité à partir de cette information. Ce mémoire cherche à mettre à profit cette information afin de construire des stratégies de portefeuille. Il y a donc alliage entre la théorie sur le marché des prêts syndiqués et la théorie sur les mesures de performance. Le but principal visé est d'approfondir les connaissances sur les mécanismes de diffusion d'information entre le marché des prêts syndiqués et les marchés boursiers. Pour y arriver, nous tentons d'établir des stratégies d'investissement qui profitent de cette diffusion d'information. La première partie du document est consacrée à la revue de littérature qui rassemble les connaissances qui seront nécessaires à l'accomplissement de l'étude. Cette revue est divisée en trois sections. Premièrement, le marché des prêts syndiqués sera exploré avec une attention particulière portée à l'efficience informationnelle et la diffusion d'information. La deuxième section traite de la méthodologie conditionnelle qui sera utilisée pour mesurer la performance et l'exposition au risque systématique des titres boursiers. La troisième et dernière section traite des modèles conditionnels de variance de la famille GARCH qui serviront à évaluer la transmission d'information sur le risque spécifique. Par la suite, les objectifs de recherche sont détaillés et conduisent à la description de la méthodologie de travail. Cette section couvre le traitement des données et les modèles théoriques employés. La méthodologie innovatrice qui sera alors présentée permettra d'associer un rendement et/ou un risque à des caractéristiques spécifiques issues du marché des prêts syndiqués. Nous pourrons donc être en mesure de préciser le contenu informationnel des prêts syndiqués dans un contexte d'investissement. La section suivante présente les résultats de l'étude, leur analyse et les tests de robustesse qui ont été effectués pour assurer la validité de nos conclusions. Finalement, nous concluons sur les résultats principaux de l'étude,, la portée de ces résultats dans la littérature et les idées de recherche qui se sont présentés tout au long du processus.fr
dc.language.isofrfr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© David Lamoureuxfr
dc.subjectCrise financièrefr
dc.subjectPrêts syndiquésfr
dc.titleLa transmission d'information entre le marché des prêts syndiqués et les marchés boursiersfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineFinancefr
tme.degree.grantorFaculté d'administrationfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record