Show simple document record

dc.contributor.advisorChamberland-Tremblay, Daniel
dc.contributor.advisorCaya, Olivier
dc.contributor.authorGauthier Dussureault, Davidfr
dc.date.accessioned2015-02-09T20:14:33Z
dc.date.available2015-02-09T20:14:33Z
dc.date.created2015fr
dc.date.issued2015-02-09
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/6065
dc.description.abstractL’intelligence compétitive dans le contexte des petites et moyennes entreprises est une discipline récente n’ayant pas beaucoup été étudiée dans la littérature académique. De plus, les PME possèdent une excellente capacité d’adaptation et d’innovation face au changement, ce qui fait en sorte qu’elles pourraient grandement bénéficier de la pratique de l’intelligence compétitive dans le but de se créer des avantages concurrentiels. Par surcroit, des organismes de développement économique ainsi que plusieurs autres entreprises s’informent et s’intéressent à l’intelligence compétitive et c’est donc pourquoi celle-ci est le sujet de cette recherche et qu’elle répond a un besoin concret des PME au Québec. Il y a trois objectifs à notre étude, tout d’abord, nous développerons un modèle de l’intelligence compétitive chez les PME qui comprend un processus ainsi que des facteurs clefs de succès. Ensuite, nous dresserons un portrait de la situation actuelle des PME dans leurs pratiques d’intelligence compétitive en nous basant sur le modèle qui aura été développé. Finalement, nous proposerons une série de recommandations et de bonnes pratiques à appliquer pour faire de l’intelligence compétitive intelligente. Pour développer le modèle, nous nous sommes servis de la littérature déjà existante sur le sujet. Pour dresser le portrait, nous avons utilisé un design de recherche qualitatif qui est l’étude de cas et pour lequel nous avons interrogé une douzaine de dirigeants de PME. Et puis, nous nous sommes servis des résultats de notre recherche pour proposer les recommandations liées au troisième objectif. Les résultats démontrent que la majorité des PME ont une attitude réactive envers l’intelligence compétitive. De plus, il semble que l’attitude des dirigeants soit le facteur clef de succès le plus important. En effet, ceux-ci doivent avoir une attitude favorable ainsi qu’une connaissance des enjeux et bénéfices de l’intelligence compétitive pour que celle-ci soit bien implantée dans l’organisation.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© David Gauthier-Dussureaultfr
dc.subjectIntelligence compétitivefr
dc.subjectPMEfr
dc.subjectAvantage concurentielfr
dc.subjectProcessusfr
dc.subjectModèlefr
dc.titlePortrait de l'intelligence compétitive dans les petites et moyennes entreprises québécoises : comment faire de l'intelligence intelligente?fr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineSystème d'information et méthodes quantitatives de gestionfr
tme.degree.grantorFaculté d'administrationfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record