Show simple document record

dc.contributor.advisorLavallée, Carmen
dc.contributor.authorBarry, Thierno Souleymanefr
dc.date.accessioned2015-01-13T15:28:01Z
dc.date.available2015-01-13T15:28:01Z
dc.date.created2015fr
dc.date.issued2015-01-13
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/6003
dc.description.abstractLa présente thèse cherche à démontrer que, face aux limites de l’approche abolitionniste dans l’appréhension du travail de l’enfant, approche véhiculée principalement par l’Organisation internationale du travail (OIT), il est possible d’explorer d’autres voies en vue de la protection des droits de l’enfant travailleur, au nombre desquelles figure l’application d’une approche basée sur les droits de l’enfant et du travail décent adapté à l’enfant. Cette démonstration repose principalement sur deux points. Dans un premier temps, il s’est agi de démontrer que l’approche abolitionniste, fondée essentiellement sur une définition négative du travail de l’enfant et sur le seul critère de l’âge, présente des limites parmi lesquelles le confinement de l’enfant travailleur dans l’illégalité et le risque d’abus d’une part et, d’autre part, la non implication de ce dernier dans la mise en œuvre de ses droits notamment par le biais de la participation comme le stipule l’article 12 de la Convention relative aux droits de l’enfant. Dans un second temps, la combinaison de l’approche basée sur les droits de la personne et du concept de travail décent s’est avéré une avenue prometteuse en ce sens que cette approche, proche de la théorie de droits de l’enfant, est susceptible de permettre une participation efficience de l’enfant travailleur dans la mise en œuvre de ses droits tant substantifs que procéduraux grâce à un travail reconnu et adapté à sa condition. L’ensemble de ces éléments de démonstration est basé sur l’analyse de diverses sources, dont les instruments internationaux portant sur le phénomène de travail de l’enfant et sur les droits de l’enfant, la doctrine pertinente, les pratiques et politiques des institutions internationales, les commentaires généraux des organes de mise en œuvre des droits de la personne en général et des droits de l’enfant en particulier, etc. En conclusion, il est possible d’affirmer qu’une approche basée sur les droits de l’enfant, supportée par un travail décent adapté au travail de l’enfant, est à même de contribuer efficacement à la protection de l’enfant travailleur.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Thierno Souleymane Barryfr
dc.subjectDroits de l'enfantfr
dc.subjectTravail de l'enfantfr
dc.subjectTravail décentfr
dc.subjectApproche basée sur les droits de la personnefr
dc.titleLa protection des droits de l’enfant face au travail : la nécessité d’un changement de perspective par l’extension du concept de travail décent et l’application de l’approche basée sur les droits de la personnefr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplineDroitfr
tme.degree.grantorFaculté de droitfr
tme.degree.grantotherFaculté de droit, Université Lavalfr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.nameLL. D.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record