Show simple document record

dc.contributor.advisorReeves, Isabellefr
dc.contributor.advisorLemaire, Jacquesfr
dc.contributor.authorBissonnette, Virginiefr
dc.date.accessioned2014-12-15T15:56:09Z
dc.date.available2014-12-15T15:56:09Z
dc.date.created2011fr
dc.date.issued2011fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/5962
dc.description.abstractCette étude pilote évalue le coût et des éléments d'efficacité du traitement conventionnel d'un ulcère du pied diabétique et de la combinaison de la thérapie par pression négative combiné à un pansement d'argent nanocristallin, de manière rétrospective, à partir des dossiers archivés. Cette étude coût-conséquence s'effectue selon la perspective du système public de soins de santé durant la période d'hospitalisation. Des analyses de survie pour des événements récurrents ont également été effectuées afin d'évaluer l'efficacité du traitement combiné par rapport au traitement conventionnel concernant le risque d'amputation. Seize personnes présentant un ulcère du pied diabétique sévère se détériorant, admises dans un même hôpital de la Montérégie ont été incluses dans l'étude. Tous les patients identifiés entre 2003 et 2007, traités par la combinaison de la thérapie par pression négative et du pansement d'argent nanocristallin ont été inclus (n = 5). Les autres patients ont été traités de façon conventionnelle (n = 5). Un troisième groupe a fait l'objet d'une évaluation au moyen de la combinaison, mais après une amputation (n = 6). Tous les frais hospitaliers disponibles ont été inclus dans les calculs à un niveau de précision le plus élevé possible. Les résultats de notre recherche dévoilent que, sur un suivi moyen d'environ trois ans, le coût moyen du traitement d'un ulcère du pied diabétique sévère s'élève à 71 420,98 $ pour le groupe des patients traités de façon conventionnelle et à 78 771,10 \$ pour le groupe traité par la combinaison. Pour tous les groupes confondus, le coût du traitement local de la plaie représente environ 4 % du coût total alors que les frais reliés à l'hospitalisation en représentent 60 %. De plus, les résultats des analyses de survie montrent un risque significatif six fois moins élevé de subir une amputation lorsque le patient reçoit le traitement combiné par rapport au traitement conventionnel. Nos résultats se démarquent de ceux publiés jusqu'à maintenant, par une méthode de calcul la plus précise possible. Les résultats nous permettent de conclure que le traitement combiné représente une minime partie du coût total du traitement par rapport aux frais hospitaliers et permet d'éviter des amputations.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Virginie Bissonnettefr
dc.subjectVacuum assisted closure (vac)fr
dc.subjectArgent nanocristallinfr
dc.subjectUlcèrefr
dc.subjectDiabètefr
dc.subjectCoûtfr
dc.titleÉvaluation des coûts et éléments d'efficacité du traitement d'un ulcère du pied diabétiquefr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineSciences cliniquesfr
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santéfr
tme.degree.levelMaitrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record