Show simple document record

dc.contributor.advisorAtalla, Noureddine
dc.contributor.authorMamlouk, Mohamed Hédifr
dc.date.accessioned2014-12-03T11:44:48Z
dc.date.available2014-12-03T11:44:48Z
dc.date.created2014fr
dc.date.issued2014-12-03
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/5930
dc.description.abstractActuellement, les turboréacteurs sont les principales sources de bruits d’un avion. Afin de supprimer cette source de bruit qui est très incommodante pour l’environnement, les ingénieurs ont conçu durant ces trente dernières années des matériaux permettant de réduire l’émission de bruit provenant des turboréacteurs. Ces matériaux communément appelés liners sont pour l’instant relativement efficaces. Afin de contrôler la qualité de fabrication des liners, l’instigateur du projet Pratt & Whitney Canada (PWC) veut caractériser ces traitements acoustiques en mesurant leur impédance acoustique en tenant compte des conditions réelles de champ acoustique et des conditions aérodynamiques. C’est ainsi qu’a pris naissance mon projet de maîtrise portant sur la conception et la fabrication d’un banc de mesure en vue de la caractérisation de ces liners. En premier lieu, une amélioration de la méthode de caractérisation géométrique et acoustique des liners au niveau de la nacelle du turboréacteur (in situ) a été apportée. En effet, une méthode de mesure par imagerie a été élaborée pour mesurer le taux de perforation et le diamètre de perforation d’un liner au sein même de la nacelle. D’autre part, les fuites acoustiques au sein du tube d’impédance in situ de PWC ont été éliminées. Par ailleurs, une méthode de mesure in situ de l’impédance des liners a été établie. En second lieu, un banc d’essai a été conçu et fabriqué pour mesurer, par méthode inverse, l’impédance des liners sous incidence rasante. Divers matériaux ont été testés afin de valider le banc. Les résultats expérimentaux sont bien proches des résultats numériques. Nous n’avons pas abouti à la partie considérant l’écoulement vu la limitation de puissance de la soufflerie du GAUS néanmoins le concept théorique et la méthode de mesure expérimentale restent bien valables dans le cas d’un écoulement. Nous avons choisi une soufflante pour générer l’écoulement dans le banc et cette partie sera traitée par un autre étudiant.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Mohamed Hedi Mamloukfr
dc.rightsAttribution - Pas de Modification 2.5 Canada*
dc.rightsAttribution 2.5 Canada*
dc.rights.urihttp://creativecommons.org/licenses/by/2.5/ca/*
dc.subjectLinersfr
dc.subjectBruitfr
dc.subjectTraitements acoustiquesfr
dc.subjectImpédancefr
dc.subjectAcoustiquefr
dc.titleConception et fabrication d'un banc de mesure en vue de la caractérisation des traitements acoustiques pour les nacelles de turboréacteursfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineGénie mécaniquefr
tme.degree.grantorFaculté de géniefr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc. A.fr


Files in this document

Thumbnail
Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record

© Mohamed Hedi Mamlouk
Except where otherwise noted, this document's license is described as © Mohamed Hedi Mamlouk