Show simple document record

dc.contributor.advisorBélisle, Denis
dc.contributor.authorMunger, Alexandrafr
dc.date.accessioned2014-09-18T15:30:59Z
dc.date.available2014-09-18T15:30:59Z
dc.date.created2014fr
dc.date.issued2014-09-18
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/5860
dc.description.abstractCe mémoire s'inscrit dans un ensemble d'études portant sur l'activation physiologique par des médias d'horreur. Par la comparaison de réactions du corps de huit sujets en laboratoire écoutant deux films d'horreur et jouant à deux reprises à un jeu vidéo d'horreur, cette recherche a été menée pour répondre à deux questions : « Est-ce que les jeux vidéo d'horreur sont plus effrayants que les films d'horreur? » et « Est-ce que les mesures physiologiques nous permettent de répondre à cette question? »fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Alexandra Mungerfr
dc.subjectHorreurfr
dc.subjectPeurfr
dc.subjectDégoûtfr
dc.subjectPsychophysiologiefr
dc.subjectFilmfr
dc.subjectJeu vidéofr
dc.subjectÉmotionfr
dc.titleL'horreur comparée: jeu vidéo et cinémafr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineCommunicationfr
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humainesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM.A.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record