Show simple document record

dc.contributor.advisorBrassard, Audrey
dc.contributor.authorPistorio, Marcfr
dc.date.accessioned2013-12-20T16:07:51Z
dc.date.available2013-12-20T16:07:51Z
dc.date.created2013fr
dc.date.issued2013fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/57
dc.description.abstractDe nos jours, près de la moitié des couples se séparent (Bramlett & Mosher, 2002). Les chercheurs travaillent à mieux comprendre les difficultés des partenaires et à construire de nouveaux modèles d’intervention visant à favoriser la satisfaction conjugale (Johnson & Whiffen, 2003). Depuis 1987, la théorie de l’attachement amoureux de Hazan et Shaver fournit un cadre d’étude privilégié de la satisfaction conjugale et des relations conflictuelles (Doss, Mitchell, & De la Garza-Mercer, 2008). Le lien entre l’attachement et la satisfaction conjugale a été maintes fois établi dans les recherches (Feeney, 2008). Par contre, aucune étude recensée à ce jour n’a porté sur l’appariement des conjoints en termes d’attachement en lien avec les conflits conjugaux. À cet effet, la présente étude a pour objectif de s’intéresser à l’appariement des conjoints selon leur style d’attachement, en étudiant les liens entre cet appariement et la satisfaction conjugale, la perception des conflits conjugaux et les réactions émotives associées aux conflits. L’échantillon et les données recueillies sont repris d’une étude plus vaste (Brassard, Lussier, & Shaver, 2009). Au total, 299 couples dont les partenaires sont âgés entre 18 et 35 ans ont rempli une batterie de questionnaires postaux portant sur l’attachement amoureux, la satisfaction conjugale, la perception des conflits et les réactions émotives aux conflits. Des analyses de variance multivariées à mesures répétées ont été conduites pour comparer les moyennes des femmes et des hommes sur les différentes variables à l’étude (satisfaction, perception des conflits, réactions émotives aux conflits) en fonction des appariements d’attachement possibles. Les résultats montrent d’abord que l’appariement de deux conjoints au style sécurisant est l’appariement conjugal dans lequel les partenaires présentent la satisfaction conjugale la plus élevée. Ensuite, l’appariement de deux conjoints au style sécurisant constitue le type de couples à l’intérieur duquel les conjoints présentent le plus faible degré de conflits conjugaux perçus (globalement ainsi que pour toutes les catégories de conflits), avec des patrons d’appariement distincts chez les femmes et les hommes. De plus, l’appariement de deux conjoints au style sécurisant correspond à l’appariement de partenaires qui rapportent le moins de réactions négatives à la suite d’un conflit. Enfin, les résultats révèlent que pour les couples mixtes (c.-à-d. un partenaire au style sécurisant avec un partenaire au style insécurisant), la sécurité d’attachement peut agir comme un facteur de protection de la satisfaction conjugale, des perceptions des conflits et des réactions émotives négatives qui suivent les conflits, même si le partenaire est insécurisant. La discussion présente un retour sur ces résultats, les implications cliniques qui en découlent, de même que les forces, limites et pistes de recherches futures.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Marc Pistoriofr
dc.subjectAppariementfr
dc.subjectCouplefr
dc.subjectAttachement amoureuxfr
dc.subjectSatisfaction conjugalefr
dc.subjectConflits conjugauxfr
dc.subjectRéactions émotivesfr
dc.titleAppariement de l’attachement amoureux, satisfaction conjugale, perception des conflits conjugaux et réactions émotives aux conflits chez les couplesfr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplinePsychologiefr
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humainesfr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.nameD. Ps.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record