Show simple document record

dc.contributor.advisorGaudreau, Luc R.fr
dc.contributor.authorCissokho, Coumbafr
dc.date.accessioned2014-09-09T15:42:51Z
dc.date.available2014-09-09T15:42:51Z
dc.date.created2012fr
dc.date.issued2012fr
dc.identifier.isbn9780494910122fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/5759
dc.description.abstractAhR est un facteur de transcription ayant un rôle dans la physiologie normale comme le développement du foie et du système immunitaire. Ce facteur est aussi responsable du métabolisme des"Aryls hydrocarbones" et est impliqué dans la détoxification cellulaire. Il a été montré, notamment dans le laboratoire, que le récepteur aux oestrogènes [alpha] (ER[alpha]) régule différentiellement des gènes cibles de AhR à savoir les gènes CYP1A1, CYP1A2, CYP1B1, suite au traitement avec le TCDD. Le niveau d'induction du gène CYP1A1 diminue alors que celui du gène CYP1B1 reste constant. Cela diminuerait le ratio CYP1A1/CYP1B1 et ferait augmenter le risque pour le cancer. En effet, CYP1A1 métabolise l'oestrogène (E2) en 2-OHE2 qui est bénéfique alors que CYP1B1 métabolise cette hormone en 4-OHE2 dont les effets sont mutagènes. Le TCDD est un ligand protumoral de AhR. Il paraissait aussi très intéressant d'étudier un ligand antitumoral de AhR, le DIM. Nous avons vu que DIM, tout comme le TCDD, induit les gènes cibles de AhR et le recrutement de ce dernier, mais à un niveau plus faible. Le traitement à l'E2, suite à l'induction au DIM, contrairement au TCDD, n'a pas d'effet sur l'expression des gènes CYP1A1 et CYP1B1 . Nous avons aussi montré que le DIM mime les effets de l'E2 en induisant le recrutement de ER[alpha] aux gènes cibles de AhR et ce recrutement n'augmente pas à l'ajout de l'E2. Un mécanisme de plus par lequel le DIM exerce son effet anticancérigène, à savoir le maintien du ratio CYP1A1/CYP1B1 dans la cellule est proposé. La régulation différentielle des gènes cibles de AhR par ses deux ligands, le DIM et le TCDD, et l'effet distinct de ER[alpha] à ces gènes suggèrent un recrutement de différents co-régulateurs à ces gènes. Afin d'identifier les co-régulateurs, nous avons utilisé une technique de fractionnement de complexes protéique [i.e. protéiques] sur gradient de sucrose suivi d'immunoprécipitations de la chromatine. Cela dans le but d'isoler les promoteurs fonctionnellement distincts et d'envoyer les protéines recueillies pour une analyse en spectrométrie de masse. Pour identifier des co-régulateurs nous avons d'abord vérifié l'efficacité du gradient de sucrose et avons obtenu une sédimentation différentielle des complexes protéiques selon leurs tailles. Les immunoprécipitations sur les fractions ont montré certaines avec un profil d'enrichissement des protéines AhR et ER[alpha] semblable à celui dans les extraits protéiques totaux suite aux différents traitements. Des optimisations restent à faire pour avoir assez de matériel pour faire des immunoprécipitations sur les fractions et envoyer les immunoprécipitats pour une analyse en spectrométrie de masse afin d'identifier des co-régulateurs potentiels. Les expériences réalisées dans le cadre de mon projet de maîtrise ont permis une meilleure compréhension de la régulation différentielle des gènes cibles de AhR par ER[alpha] suite au traitement soit par un ligand protumoral ou antitumoral, et le lien avec le cancer.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Coumba Cissokhofr
dc.titleIdentification de co-régulateurs impliqués dans la réponse transcriptionnelle induite par les récepteurs AhR et ER[alpha]fr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineBiologiefr
tme.degree.grantorFaculté des sciencesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record