Show simple document record

dc.contributor.advisorLavoie, Michelfr
dc.contributor.authorLauzé, Vincentfr
dc.date.accessioned2014-09-09T15:31:51Z
dc.date.available2014-09-09T15:31:51Z
dc.date.created2012fr
dc.date.issued2012fr
dc.identifier.isbn9780494916834fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/5727
dc.description.abstractCe mémoire aborde la question de l'ethnogenèse et plus particulièrement, il tente de mettre en place une méthodologie efficace pour savoir s'il y a présence ou absence d'ethnogenèse dans une région donnée. Ainsi, dans le cas présent, la région étudiée est le territoire de la Basse-Côte-Nord entre les années 1850 et 1940. Le tout débute par une étude comparative de trois foyers de métissage importants en Amérique de Nord, soit l'Ouest canadien, le pourtour des Grands Lacs et l'Acadie. Grâce à l'étude de ces régions, les facteurs critiques de la présence ou l'absence d'ethnogenèse sont mis au jour. Par la suite, ces facteurs sont confrontés à la réalité de la Basse-Côte-Nord afin de savoir s'il y a eu ethnogenèse au sein de cette région. Finalement, le groupe d'individus d'ascendance mixte est étudié par le biais de la communauté et de leur réseau social pour savoir s'il diffère socialement des autres individus de la région. L'hypothèse de ce mémoire est que les individus d'ascendance mixte de la Basse-Côte-Nord s'identifient à la communauté eurocanadienne. Toutefois, cette communauté se distingue du reste de la population québécoise par sa culture fortement adaptée au milieu dans lequel elle vit, de là la proximité avec la culture esquimaude. Car en plus d'être génétiquement métissée, cette population a subi un métissage culturel relié à une adaptation au territoire. L'étude de la communauté et du réseau social a pu démontrer qu'il n'y avait pas de différence entre les individus d'ascendance mixte et le reste de la population sur le territoire de la Basse-Côte-Nord. De plus, les facteurs clés pour détecter la présence de l'ethnogenèse n'ont pas été observés au sein de ce groupe métissé. En définitive, tous ces éléments réunis amènent donc le lecteur vers la seule conclusion possible, soit l'absence d'un groupe Métis en Basse-Côte-Nord.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Vincent Lauzéfr
dc.subjectMétisséfr
dc.subjectMétisfr
dc.subjectCommunautéfr
dc.subjectLabrador canadienfr
dc.subjectBasse-Côte-Nordfr
dc.subjectEuro-inuitfr
dc.subjectMétissagefr
dc.subjectEthnogenèsefr
dc.titleÀ un pas de l'ethnogenèse les individus d'ascendance mixte en Basse-Côte-Nord, 1850-1940fr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineHistoirefr
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humainesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM.A.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record