Show simple document record

dc.contributor.advisor[non identifié]fr
dc.contributor.authorBoisvert, Étiennefr
dc.date.accessioned2014-09-09T15:31:36Z
dc.date.available2014-09-09T15:31:36Z
dc.date.created2012fr
dc.date.issued2012fr
dc.identifier.isbn9780494909607fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/5695
dc.description.abstractBien que le xxe siècle fût faste pour la monarchie britannique, la fin de siècle est le théâtre de révélations embarrassantes et de nombreux troubles matrimoniaux au sein de la Famille royale. L'appui à la monarchie semble précaire et l'institution doit prendre un nouveau tournant. Le mémoire vise à cerner les modalités d'appui à l'institution au sortir de ces années troubles, soit de 2000 à 2010. La démonstration s'articule autour d'événements marquants du début du siècle (jubilé d'or de la Reine, décès de la Reine Mère, remariage du Prince Charles, etc.) et valide diverses théories quant à l'appui des Britanniques à la monarchie. Dans le cadre du mémoire, trois théories sont ainsi validées à divers degrés : la Imperial/Ceremonial Monarchy (Cannadine et Zeigler), la Family Monarchy (Bagehot) et la Welfare Monarchy (Proshaska).fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Étienne Boisvertfr
dc.subjectProshaskafr
dc.subjectBagehotfr
dc.subjectCannadinefr
dc.subjectOpinion publiquefr
dc.subjectFamille royalefr
dc.subjectReine Elizabeth IIfr
dc.subjectRoyaume-Unifr
dc.subjectMonarchiefr
dc.titleLa monarchie britannique, une institution populaire Dieu et mon droit... et l'opinion publique?fr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplinePolitiquefr
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humainesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM.A.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record