Show simple document record

dc.contributor.advisorDionne, Isabellefr
dc.contributor.authorAudet, Mélisafr
dc.date.accessioned2014-09-09T15:24:56Z
dc.date.available2014-09-09T15:24:56Z
dc.date.created2011fr
dc.date.issued2011fr
dc.identifier.isbn9780494888117fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/5620
dc.description.abstractLes parents de 1e degré de personnes diabétiques de type 2 (PPD) sont considérés plus à risque de développer cette condition que des individus sans historique familial de diabète de type 2. Or, les mécanismes expliquant le niveau de risque accru des PPD demeurent encore à être élucidés. D'autre part, l'exercice constitue aujourd'hui une stratégie reconnue comme étant efficace comme moyen de réduction des risques de diabète de type 2. Toutefois, nous ne connaissons pas actuellement l'effet de l'exercice sur le profil de risque spécifique aux PPD vieillissants et obèses. Nous avons ainsi comparé les caractéristiques métaboliques de femmes ménopausées obèses avec et sans historique familial de diabète de type 2 et avons examiné l'effet d'un programme d'exercice mixte de 6 mois sur ces caractéristiques. Méthodologie: 45 femmes ménopausées obèses âgées de 50 et 70 ans ont participé à l'étude. Parmi celles-ci, 18 étaient considérées PPD. Des 45 sujets recrutés, 29 ont participé à un programme d'exercice mixte et structuré de 6 mois. Avant et après le programme, la tolérance au glucose des sujets fut mesurée par le biais d'une hyperglycémie provoquée par voie orale (HGPO), HOMA-1R fut calculé, les taux plasmatiques d'adiponectine, de leptine et de protéine C-réactive (CRP) ont été établis par dosages immunoenzymatiques, les circonférences de taille et hanches ont été mesurées, alors que la masse grasse (MG) et la masse maigre (MM) ont été obtenues par absorption biphotonique à rayons-x. Résultats: Avant l'exercice, la glycémie à jeun, la MG du tronc ainsi que l'IMC étaient significativement différents entre les groupes (0.02 [inférieur ou égal] p [inférieur ou égal] 0.04). Après 6 mois d'exercice, des changements significatifs au niveau des circonférences de taille et hanches, de la MG totale, de La MG des jambes et du tronc, de la MM des bras, de la MM totale et de l'IMM, ainsi qu'au niveau de la leptine et de la CRP sont survenus de façon similaire dans les 2 groupes Discussion:Les valeurs de composition corporelle et de glycémie à jeun plus détériorées des PPD avant l'exercice contribuent à expliquer le risque accru de diabète de type 2 de cette population. De plus, l'exercice semble présenter une efficacité équivalente en tant que stratégie de réduction des risque des PPD en comparaison aux individus sans historique familial de diabète de type 2.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Mélisa Audetfr
dc.subjectExercice
dc.subjectProfil métabolique
dc.subjectFemmes ménopausées
dc.subjectDiabète de type 2
dc.titleExercice et profil métabolique chez des femmes ménopausées ayant un historique familial de diabète de type 2fr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineKinanthropologiefr
tme.degree.grantorFaculté d'éducation physique et sportivefr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record