Show simple document record

dc.contributor.advisorKhayat, Kamal H.fr
dc.contributor.advisorGagné, Richardfr
dc.contributor.authorApaya, Ingridfr
dc.date.accessioned2014-09-09T14:14:56Z
dc.date.available2014-09-09T14:14:56Z
dc.date.created2011fr
dc.date.issued2011fr
dc.identifier.isbn9780494909539fr
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/5507
dc.description.abstractLe béton autoplaçant fut l'innovation technologique dans le domaine du BTP (Bâtiment et Travaux Public) depuis ces dernières décennies. Grâce à ses atouts (facilité de mise en oeuvre et réduction de coût), il est très utilisé dans les grandes constructions. Cependant, le contrôle du retrait de ce type de béton reste un problème majeur non résolu compromettant l'élargissement de son domaine d'utilisation (Béton Auto-Plaçant-Prêt à l'Emploi, Béton Auto-Plaçant-Pré-Fabriqué). Ce projet de recherche propose d'étudier le retrait des bétons autoplaçants à air entraîné, contenant des nouvelles molécules organiques afin de réduire les pressions internes associées aux ménisques capillaires de la matrice cimentaire. Par ailleurs, l'ajout de nouveaux adjuvants dans le béton entraîne des changements de comportements à l'état frais et durci du béton, notamment en présence d'agent entraîneur d'air (AEA), d'un agent colloïdal (AC) et d'un superplastifiant (SP). L'étude est menée en trois phases afin de pouvoir approfondir les connaissances sur le sujet et en améliorer les propriétés des BAP. La première phase consiste à étudier la compatibilité des molécules organiques anti-retraits, soit des agents réducteurs de retrait (ARR) en présence d'un AEA, d'un AC et d'un SP sur des mortiers de béton équivalent (MBE). La deuxième phase consiste à caractériser les combinaisons ARR/AEA, déduites de la phase I sur MBE. Cette partie mettra en évidence les propriétés physiques des combinaisons testées (retrait endogène et retrait de séchage). La phase III vise à comprendre les comportements des mélanges sélectionnés vis-à-vis des propriétés de durabilité. Cette investigation a permis d'enrichir les connaissances sur les ARR organiques et leurs interactions en présence de SP, d'agent viscosant (VEA), et AEA. De plus cette étude montre qu'il existe pour un intervalle de l'Hydrolic-Lipophilic Balance (HLB) et une tension de surface spécifique donnée, des molécules sondes pouvant diminuer le retrait endogène et de séchage. En outre, il a été montré que la valeur du HLB influence le dosage en AEA.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Ingrid Apayafr
dc.subjectMortier de béton équivalentfr
dc.subjectAgent entraineur d'airfr
dc.subjectAgent réducteur de retraitfr
dc.subjectRetrait de séchagefr
dc.subjectAir entrainéfr
dc.subjectRetrait endogènefr
dc.subjectBéton autoplaçantfr
dc.titleRetrait endogène et de séchage des BAP à air entrainé [sic] contenant divers composés organiques comme anti-retraitfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineGénie civilfr
tme.degree.grantorFaculté de géniefr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc. A.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record