Show simple document record

dc.contributor.advisorDesbiens, Jean-François
dc.contributor.advisorSpallanzani, Carlo
dc.contributor.authorAmamou, Salemfr
dc.date.accessioned2014-08-20T17:19:10Z
dc.date.available2014-08-20T17:19:10Z
dc.date.created2014fr
dc.date.issued2014-08-20
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/5423
dc.description.abstractLa gestion de classe est une fonction déterminante de l’efficacité de l’enseignement et de la qualité du climat d’apprentissage. Desbiens, Spallanzani, Roy, Turcotte, Lanoue et Tourigny (2011a) ont montré que l’établissement d’un climat favorable à l’apprentissage constitue un immense défi pour des stagiaires finissants en éducation physique et à la santé (ÉPS). Clairement, l’expérience du stage peut orienter la perception du stagiaire quant à sa capacité à remplir avec succès sa tâche d’enseignant. Selon la façon dont cette expérience est vécue, elle constituerait donc une occasion unique de développer leur sentiment d’efficacité personnelle (SEP) (Androzzi, 2011; Ballinger et Bishop, 2011). Cette recherche visait à répondre à quatre objectifs portant sur le SEP de stagiaires en enseignement de l’ÉPS. Plus spécifiquement elle cherchait à répondre à: a. mesurer l’écart de perception du SEP à gérer la classe entre deux moments, avant et après un stage; b. établir si les caractéristiques personnelles des stagiaires telles le sexe et l’âge influent de manière significative sur leur perception du SEP à gérer la classe avant et après le stage; c. établir si le degré d’expertise perçu dans les activités à enseigner durant le stage est modifié par l’expérience du stage en enseignement; d. établir si le degré d’expertise perçu dans les activités à enseigner durant le stage est relié au SEP à gérer la classe. Cette étude consiste en une analyse secondaire des données obtenues dans le cadre de l’étude réalisée par Desbiens et Spallanzani (2005). Elle a été menée auprès de 82 stagiaires de deux cohortes A (2003) et B (2004) d’un programme de formation initiale à l’enseignement de l’ÉPS au Québec (Canada) d’une durée de quatre ans. Ces stagiaires de deuxième année étaient inscrits à un cours de gestion de classe (année 2) ainsi qu’à un stage intensif de trois semaines spécifiquement centré sur la gestion de classe. Leurs perceptions quant au SEP à gérer la classe ont été mesurées à l’aide d’un questionnaire à choix forcés dans lequel les stagiaires devaient se prononcer par rapport à neuf composantes de la compétence à gérer la classe (MEQ, 2001). Les données collectées ont été traitées à l’aide de la version 13 du logiciel SPSS. Premièrement, les résultats démontrent qu’il y a six résultats significatifs pour la cohorte A dont trois ajustements positifs et trois ajustements négatifs et trois résultats significatifs pour la cohorte B qui consistent en des ajustements négatifs illustrant un ajustement à la baisse du SEP entre la fin et le début du stage. Deuxièmement, il semble que le stage n’apporte que quelques ajustements positifs du SEP au profit des stagiaires plus âgés. Troisièmement, quant aux différences de SEP entre les stagiaires des deux sexes, les résultats étaient différents entre la cohorte A (un ajustement à la hausse en faveur des stagiaires de sexe masculin) et la cohorte B (un ajustement à la hausse en faveur des stagiaires de sexe féminin). Quatrièmement, les résultats montrent que l’expérience du stage en enseignement n’apporte pas systématiquement et significativement un ajustement positif sur le degré d’expertise perçu dans les activités à enseigner. Finalement, nous constatons que la perception de maîtriser l’activité enseignée influence positivement et significativement la manière dont les stagiaires perçoivent leur SEP. Ces résultats convergent avec l’idée que le stage peut être une expérience marquante (Androzzi, 2011; Nichols, 2011), mais ils apportent des nuances à l’effet qu’il puisse être une source de développement du SEP (Bandura, 2007). De prochaines études mobilisant à la fois des approches qualitatives et quantitatives pourraient permettre de préciser à quelles conditions le stage peut contribuer au développement du SEP. L’étude des variables reliées au programme de formation et qui sont susceptibles d’influencer le développement du SEP des stagiaires sera une intéressante piste de recherche. D'autres recherches qui utilisent le construit d'efficacité personnelle pourraient également être menées auprès des enseignants associés qui reçoivent le stagiaire et qui l’accompagnent dans leur stage afin d’examiner leurs pratiques d’accompagnement et leurs effets sur le SEP. Ainsi, des études se penchant sur ces sujets pourraient s'avérer des avenues fortes intéressantes à explorer pour améliorer la formation initiale des stagiaires.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Salem Amamoufr
dc.subjectSentiment d’efficacité personnellefr
dc.subjectGestion de classefr
dc.subjectStagiairesfr
dc.subjectEPSfr
dc.titleLa perception du sentiment d'efficacité personnelle à gérer la classe par des enseignants stagiaires au milieu de leur formation en éducation physique.fr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineÉducation physique et sportivefr
tme.degree.grantorFaculté d'éducation physique et sportivefr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record