Show simple document record

dc.contributor.advisorMichaud, Guylaine
dc.contributor.authorMailhot, Sophiefr
dc.date.accessioned2014-06-16T18:24:52Z
dc.date.available2014-06-16T18:24:52Z
dc.date.created2014fr
dc.date.issued2014fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/5353
dc.description.abstractCette recherche s’intéresse au processus de reconstruction de l’identité professionnelle de personnes blessées médullaires réinsérées en emploi à la suite d’un accident. En considérant que cette population rencontre des difficultés lors de sa réinsertion professionnelle, nous avons cherché à documenter comment les personnes blessées médullaires qui réussissent à se réinsérer professionnellement parviennent à reconstruire leur identité professionnelle. Plusieurs écrits mettent en relief le fait que la reconstruction d’une identité professionnelle puisse être un facteur déterminant dans le retour sur le marché du travail, mais aucune recherche n’a été repérée en lien avec les personnes blessées médullaires réinsérées en emploi à la suite d’un accident. Ce mémoire vise donc à répondre à la question générale de recherche suivante : quel est le processus qui permet aux personnes blessées médullaires de reconstruire leur identité professionnelle? Adoptant une approche descriptive exploratoire de type qualitative, le travail de ce mémoire s’est appuyé sur l’objectif spécifique suivant afin d’orienter la collecte et l’analyse des données : décrire le processus qui permet aux personnes blessées médullaires réinsérées au marché du travail à la suite d’un accident de reconstruire leur identité professionnelle. La théorie de l’identité professionnelle de Claude Dubar (1992; 2010a) a été mobilisée pour décrire le processus de réinsertion professionnelle et de reconstruction de l’identité professionnelle des sujets. Une entrevue semi-dirigée a été réalisée avec six personnes québécoises blessées médullaires qui se sont réinsérées en emploi à la suite d’un accident. L’échantillon est constitué de trois hommes et de trois femmes âgés entre 30 ans et 60 ans dont le nombre d’années depuis leur réinsertion professionnelle varie entre 6 et 26 ans. Pour l’analyse des données recueillies à la suite d’entrevues semi-dirigées, chaque cas a été considéré de manière unique. Les résultats mettent en lumière les ruptures et les continuités dans le processus de reconstruction de l’identité professionnelle des sujets blessés médullaires réinsérés en emploi à la suite d’un accident. Il ressort de notre analyse que toutes les personnes participantes à l’étude ont vécu une rupture de leur identité professionnelle à la suite de l’accident en réalisant que leur blessure médullaire ne leur permettait plus d’accomplir la même tâche qu’avant l’accident. Par la suite, nous remarquons que les processus des sujets de l’échantillon sont variés; certains ont vécu d’autres ruptures ainsi que des continuités tandis que d’autres ont seulement vécu des continuités dans la reconstruction de leur identité professionnelle. Toutes les personnes se sont tout de même adaptées à leur nouvelle situation de handicap et professionnelle. Bien que tous les sujets soient arrivés à se réinsérer en emploi et à reconstruire leur identité professionnelle à la suite de l’accident, nous observons une diversité dans leur perception des conséquences de l’accident sur leur développement identitaire. Notre analyse montre que plusieurs sujets voient les conséquences de l’accident comme une « sinuosité », voire un détournement de leur développement professionnel alors que d’autres les voient plutôt comme un « accélérateur » de leur développement, car ils ont eu accès à des ressources non-mobilisées avant leur accident leur permettant de faire des choix vitalisants sur le plan de leur développement professionnel. De plus, il se dégage des données que les trois quarts des personnes blessées médullaires de notre échantillon ont, au cours de leur trajectoire professionnelle, été orientées vers la relation d’aide. Toutefois, les données recueillies permettent de déduire que leurs caractéristiques personnelles ne semblent pas pleinement cohérentes avec cette réorientation. Ainsi, les sujets de l’échantillon ont livré des témoignages très riches de leur expérience quant à la reconstruction de leur identité professionnelle. Ce mémoire permet de constater que le processus de reconstruction de l’identité professionnelle des sujets blessés médullaires n’est pas linéaire; ils ont tous une trajectoire professionnelle remplie de ruptures et de continuités entre l’image qu’ils se font d’eux-mêmes (identité pour soi) et celle qu’ils souhaitent renvoyer aux autres (identité pour autrui).fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Sophie Mailhotfr
dc.subjectIdentité professionnellefr
dc.subjectRéinsertion professionnellefr
dc.subjectPersonnes blessées médullairesfr
dc.titleLa réinsertion professionnelle de personnes blessées médullaires et la reconstruction de leur identité professionnellefr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineOrientation professionnellefr
tme.degree.grantorFaculté d'éducationfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record