Show simple document record

dc.contributor.advisorLacroix, Andrefr
dc.contributor.authorBrabant, Louisefr
dc.date.accessioned2014-05-16T17:30:26Z
dc.date.available2014-05-16T17:30:26Z
dc.date.created2005fr
dc.date.issued2005fr
dc.identifier.isbn0494005998fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/5283
dc.description.abstractDans la présente thèse, nous nous proposons d'analyser la situation du coût santé de la forme de coopération organisée au travail. Nous allons l'analyser de deux points de vue, l'un philosophique, l'autre organisationnel. Nous aborderons les dimensions philosophique et organisationnelle du coût santé dans une perspective éthique et à partir d'une question. Comment dépasser la forme de coopération prévalant actuellement dans les organisations du travail de manière à réduire le coût santé? Nous allons traiter de cette question dans une perspective éthique. Car le coût santé de l'activité productrice, le coût de la performance économique à surpasser constamment, interpelle non seulement les sciences économique et sociologique, mais aussi l'éthique. Nous allons démontrer que le problème du coût santé a un caractère éthique parce que l'absence d'une balise éthique pour réguler la coopération organisée sur le lieu de travail génère des conséquences dommageables pour la santé de la personne. C'est pourquoi l'angle d'analyse des dimensions philosophique et organisationnelle sera éthique. Pas n'importe quelle sorte d'éthique, mais une éthique appliquée. Une éthique appliquée à l'analyse d'une situation concrète: le rapport entre le coût santé et l'organisation de la coopération au travail. Mais plus encore à cause de la situation organisationnelle concrète à analyser, à comprendre et à dépasser, l'éthique appliquée dont il sera question s'enracinera dans la philosophie de l'économie politique. A plus forte raison que la problématique dont nous allons traiter a pour origine la philosophie de l'économie politique, ou plutôt une lecture tronquée du sens de celle-ci. Nous croyons ainsi qu'en ouvrant l'analyse à un autre regard disciplinaire nous pourrons identifier une possible solution au coût santé de l'organisation de la coopération au travail. C'est en somme le but que nous poursuivons dans la présente thèse. La méthode que nous utiliserons pour tenter d'identifier une solution raisonnable au coût santé de la coopération organisée au travail est un processus de résolution de problème. Ce processus n'est pas simple, abstrait, formel et désincarné du vécu quotidien. À l'inverse, il est complexe, concret, appliqué et mis en contexte. Ce processus sera initié par une question. Comment penser le passage de l'actuel indésirable au virtuel désirable à partir de l'analyse d'un cas concret: le coût santé des formes d'organisation de la coopération au travail? (Résumé abrégé par UMI.)fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Louise Brabantfr
dc.titleÉthique de gestion de la coopération organisationnellefr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplinePhilosophie et éthiquefr
tme.degree.grantorFaculté de théologie, d'éthique et de philosophiefr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.namePh.D.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record