Show simple document record

dc.contributor.advisorLétourneau, Alainfr
dc.contributor.authorDumesnil, Philippefr
dc.date.accessioned2014-05-16T17:26:50Z
dc.date.available2014-05-16T17:26:50Z
dc.date.created2002fr
dc.date.issued2002fr
dc.identifier.isbn0612805824fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/5248
dc.description.abstractLe présent mémoire de maîtrise interroge la justesse et la validité de la lecture habeamassienne de la philosophie du sujet absolu chez Hegel. En premier lieu sont soulignés les intérêts habermassiens envers les thèses de Hegel. D'accord avec lui sur le fait que la philosophie naît du besoin de concilier les contradictions, sur le fait que la modernité doit trouver en elle-même ses propres garanties, Habermas découvre, dans les écrits du jeune Hegel, la possibilité de comprendre une raison dialectique qui unifie la vie éthique à travers la reconnaissance réciproque entre individus. Mais qu'en est-il précisément du sujet du système hégélien? Qu'est-ce qui, en effet, dans ce système, fait système? C'est cette problématique qui est ensuite débattue dans le mémoire, alors que sont considérées différentes interprétations du sujet absolu: l'Idée (système logique), la Nature (romantisme), l'Esprit objectif-politique (gauche hégélienne) et l'Esprit absolu-religieux (droite hégélienne). Ici, le rapport qu'entretient l'Esprit objectif, la politique, l'effectivité humaine , avec l'Esprit absolu, la religion, le sens spirituel , est compris comme le véritable sujet qui anime le système."--Résumé abrégé par UMIfr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Philippe Dumesnilfr
dc.titleHabermas, lecteur de la philosophie du sujet absolu chez Hegelfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplinePhilosophie et éthiquefr
tme.degree.grantorFaculté de théologie, d'éthique et de philosophiefr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM.A.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record